Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

ETATS-UNIS

Liens avec la Russie : l'ex-conseiller de Trump refuse d'être entendu au Sénat

© Saul Loeb, AFP | Michael Flynn a été nommé conseiller à la Sécurité nationale par Donald Trump en novembre 2016.

Dernière modification : 22/05/2017

L'ancien conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump a l'intention de refuser d'être auditionné par le Sénat, qui enquête sur une possible ingérence russe dans l'élection présidentielle, selon plusieurs médias américains.

Le cinquième amendement, autrement dit le droit au silence. C'est ce que s'apprête à invoquer l'ancien général Michael Flynn pour motiver son refus d'être auditionné par la commission du Renseignement du Sénat, qui enquête sur une possible ingérence russe dans l'élection présidentielle de 2016 aux États-Unis, rapportent lundi 22 mai l'agence Associated Press, le Wall Street Journal et la chaîne Fox News, en citant des sources proches de l'ancien général.

Le 28 avril, l'ex-général avait déjà refusé de coopérer en refusant de remettre des documents à la commission du Sénat. Cette dernière ainsi que la commission de la Chambre des représentants enquêtent depuis de longs mois sur l'ingérence présumée de la Russie dans l'élection présidentielle et sur la possible collusion entre des membres de l'entourage de Donald Trump et Moscou.

Nommé par Donald Trump pour diriger le Conseil de sécurité national, Michael Flynn a été contraint de démissionner le 13 février, vingt-quatre jours seulement après l'investiture du président républicain, à la suite de révélations sur ses contacts avec l'ambassadeur russe à Washington.

Michael Flynn, dont il a été établi qu'il avait caché au vice-président Mike Pence une partie du contenu de sa discussion avec Sergueï Kislyak, est une figure centrale des différentes enquêtes ouvertes sur les accusations d'ingérence russe pendant la campagne électorale de 2016 et sur une possible collusion entre l'équipe de campagne de Donald Trump et Moscou.

Avec Reuters

 

Première publication : 22/05/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Trump accusé d'avoir réclamé la fin de l'enquête du FBI sur Michael Flynn et Moscou

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Démission de Michael Flynn : les relations de Donald Trump avec la Russie en question

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Michael Flynn, conseiller de Trump à la sécurité nationale, démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)