Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC: "Nous n'excluons pas des mesures de rétorsion contre l'UE" (Léonard She Okitundu)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Climat : faut-il encore rappeler l'urgence de la situation ?

En savoir plus

LE DÉBAT

One Planet Summit : Sans les Etats-Unis, qui va payer pour le climat ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "La droite devrait prendre le temps de la réflexion"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "Chirac est à l'origine de la prise de conscience" sur l'environnement

En savoir plus

FOCUS

En Espagne, le Tage est en danger

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La "très grande mélancolie" de Lamia Ziadé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, la Lune, Mars, et au-delà"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La finance verte peut-elle (vraiment) aider la planète ?

En savoir plus

FRANCE

Florian Philippot reconnaît "une déception" dans le score du FN

© Jean-Christophe Verhaegen/AFP | Le vice-président du Front national, Florian Philippot, candidat dans la 6e circonscription de la Moselle.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/06/2017

Le vice-président du Front national, Florian Philippot, a reconnu "une déception dans le score" de son parti, dimanche sur France 2. Le parti obtiendrait 1 à 10 sièges à l'issue du second tour, avec 13,20 % des voix.

Les résulats du Front national au premier tour des élections législatives sont loin de ceux obtenus par Marine Le Pen lors de la présidentielle. Florian Philippot, qui affirme être "largement au second tour" des élections législatives dans la 6e circonscription de la Moselle, a lui-même reconnu "une déception dans le score" de son parti, dimanche 11 juin sur France 2.

>> À lire : Contesté au sein du FN, Florian Philippot lance son 'association' baptisée 'Les Patriotes'

"Nous avons subi peut-être une déception dans le score et nous avons, je crois, payé l'abstention. On sait que lorsqu'il y a une très forte abstention, ceux qui résistent le mieux sont les sortants", a affirmé Florian Philippot, qui a appelé "à la mobilisation générale" pour le second tour.

"On ne peut pas laisser 440 députés macronistes sur 577, plus Les Républicains qui sont du même tonneau, les socialistes également... Tout cela n'a aucun intérêt pour le débat démocratique et pour la diversité nécessaire dans la démocratie", a affirmé le numéro 2 du Front national.

Le parti obtiendrait 1 à 10 sièges à l'issue du second tour, contre 2 lors de la précédente législature, avec un score de 13,20 % très éloigné du score de Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle (21,30 %).

Sur sa situation personnelle, Florian Philippot a déclaré : "Je suis largement au second tour, j'attends de savoir si je suis premier ou deuxième. Je suis premier dans de nombreuses communes, ce sera face à En Marche ! très vraisemblablement". Il a pronostiqué "une belle bataille de second tour, ici à Forbach".

Avec AFP

 

Première publication : 11/06/2017

  • POLITIQUE

    Moins de 50 % des électeurs ont voté : une abstention problématique

    En savoir plus

  • POLITIQUE

    Le Front national se fracture autour de l'euro

    En savoir plus

  • FRANCE

    Législatives 2017 : Marine Le Pen est candidate dans le Pas-de-Calais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)