Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

Moyen-Orient

Israël va réduire sa livraison d'électricité à Gaza

© Said Khatib, AFP | Israël n'enverra que deux heures d'électricité par jour dans la bande de Gaza.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/06/2017

Le gouvernement israélien a décidé dimanche de réduire l'approvisionnement en électricité de la bande de Gaza. La décision fait suite à une demande de l'Autorité palestinienne qui veut faire pression sur le Hamas qui contrôle ce territoire.

Israël va réduire ses livraisons d'électricité aux deux millions de Gazaouis vivants reclus dans la bande de Gaza, a annoncé le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, dimanche 11 juin. Quand cette décision sera appliquée, la population n'aura plus que deux heures de courant par tranche de 24 heures, a indiqué à l'AFP un responsable de la compagnie d'électricité de Gaza.

Un porte-parole du gouvernement israélien interrogé par l'AFP a dit ne pouvoir s'exprimer sur les décisions du cabinet de sécurité. Mais le ministre de la Sécurité intérieure, membre de ce cabinet, a confirmé l'information sur la radio militaire en l'expliquant par les dissensions entre Palestiniens.

C'est l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas qui a décidé de "réduire de façon significative" les paiements qu'elle effectue à Israël pour l'électricité que ce dernier livre à Gaza, a expliqué Gilad Erdan. "Il serait illogique qu'Israël paye une partie de la facture", a-t-il ajouté.

Selon des informations israéliennes, l'Autorité palestinienne a décidé en avril de cesser de payer l'électricité pour Gaza. Le Hamas avait alors dénoncé une "décision catastrophique" aux conséquences "dangereuses". L'Autorité avait aussi réduit la rémunération de ses fonctionnaires dans l'enclave, provoquant une vague de colère et de manifestations.

L'Autorité chercherait par ce biais à faire pression sur le Hamas qui l'a évincée dans la bande de Gaza en 2007. L'Autorité, dont l'existence est censée préfigurer un futur État palestinien, n'exerce plus ses prérogatives qu'en Cisjordanie occupée, séparée de la bande de Gaza par le territoire israélien. Toutes les tentatives de réconciliation ont échoué.

Crise en vue ?

Pour Tareq Rechmaoui, porte-parole du gouvernement de l'Autorité palestinienne à Ramallah, le responsable de l'aggravation de la situation depuis 10 ans dans la bande de Gaza, c'est le Hamas. "Pour sortir de la crise, le Hamas doit répondre à la proposition de Mahmoud Abbas pour mettre fin à la division" politique, a-t-il déclaré à l'AFP.

Israël et l'Autorité coopèrent dans différents domaines, malgré la persistance du conflit israélo-palestinien. En revanche, Israël considère le Hamas comme une organisation terroriste et soumet la bande de Gaza à un rigoureux blocus. Israël n'en fournit pas moins la très grande majorité de son électricité à la bande de Gaza. Dans un contexte de crise humanitaire et de marasme économique permanents, l'alimentation en électricité est une préoccupation primordiale dans le territoire en bordure du désert, a fortiori en plein ramadan et à l'approche de l'été.

La situation humanitaire pourrait se dégrader

L'ONG Gisha a dénoncé ce plan de réduction des livraisons de l'électricité dans une lettre au ministère de la Défense israélien, citée par le Jerusalem Post : "Diminuer l'approvisionnement en électricité aura des conséquences sérieuses : un million de litres d'eau sont chaque jours pompés dans la Méditerranée. Les stations de désallement ne pourront pas fonctionner. Le système d'évacuation de l'eau ne pourra pas fonctionner. Les générateurs seront en surcharge. Des services entiers des hôpitaux pourraient arrêter de fonctionner et la vie de certaines personnes mises en danger", argumente l'ONG.

>> À voir aussi : bande de Gaza : l'eau potable, une denrée de plus en plus rare

Interrogé sur le risque que la pénurie d'électricité ne provoque une nouvelle confrontation avec Israël, Gilad Erdan s'est voulu rassurant. "Il n'est pas sûr que cela provoque un affrontement militaire, il se peut que les Palestiniens commencent à comprendre la catastrophe que représente pour eux le Hamas", a-t-il dit.

Avec AFP

Première publication : 12/06/2017

  • BANDE DE GAZA

    Yahya Sinouar, un tenant de la ligne dure élu chef du Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • GAZA

    Tir de roquette depuis Gaza sur Israël, Tsahal riposte

    En savoir plus

  • GAZA

    Gaza : une entreprise française accusée de "complicité de crime de guerre"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)