Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

EUROPE

Royaume-Uni : Theresa May fait amende honorable devant les députés conservateurs

© Daniel Leal-Olivas, AFP | Theresa May était invité à se justifier devant les députés conservateurs lundi 12 juin.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/06/2017

La Première ministre britannique, Theresa May, a tenté, lundi, de désamorcer la fronde au sein de son propre parti après des législatives qui l'ont vu perdre sa majorité absolue. "Je vais vous sortir du pétrin", a-t-elle assuré aux conservateurs.

"Je vous ai mis dans ce pétrin, je vais vous en sortir", a assuré Theresa May aux députés conservateurs réunis au Parlement, quatre jours après des élections législatives qui les ont vu perdre leur majorité absolue.

La Première ministre se présentait dans une position fragilisée pour avoir convoqué des élections législatives anticipées, et mené une campagne jugée désastreuse qui a abouti à la perte de sa majorité absolue. Alors que plusieurs personnalités politiques ont réclamé sa démission au lendemain des résultats, et que la solidarité autour de Theresa May ne semblait que de façade ces derniers jours, son leadership n'a pas été remis en cause, selon plusieurs députés conservateurs présents lors de la réunion.

Elle a même été accueillie par des coups sur les tables approbateurs. "Elle a gagné, elle doit rester Première ministre", a soutenu l'un des députés à la sortie de la réunion.

Des négociations sous contrôle avec le DUP

La cheffe du gouvernement a évoqué les négociations avec le parti nord-irlandais ultra-conservateur DUP, menées en vue de constituer une majorité absolue au parlement. Elle a affirmé que le DUP n'aurait aucune influence sur la politique de reconnaissance des droits des homosexuels ou sur la neutralité du gouvernement britannique en Irlande du Nord, deux sujets qui avaient déclenché de nombreuses critiques dans l'opposition.

>> À lire : Le sulfureux parti DUP, dernier espoir de Theresa May pour une majorité au Parlement

Dans le cadre de ces négociations, Mme May doit rencontrer la cheffe du DUP Arlene Foster. Le ministre en charge du Brexit David Davis, qui avait apporté son soutien à Theresa May et a été reconduit dans ses fonctions, a concédé que "certains éléments du programme" des Tories allaient "être éliminés" mais pas ceux sur le Brexit.

Cependant, de nombreux analystes estimaient lundi que Theresa May pourrait être contrainte d'abandonner l'idée d'un Brexit "dur" et de devoir maintenir le pays dans l'union douanière et le marché unique européen pour plaire à ses nouveaux alliés qui refusent l'idée d'une frontière entre les deux Irlandes.

Avec AFP
 

Première publication : 12/06/2017

  • ROYAUME-UNI

    Royaume-Uni : les conservateurs perdent leur bastion londonien de Kensington

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Alliance Tories-DUP : négociations relancées, inquiétude à Dublin

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Le sulfureux parti DUP, dernier espoir de Theresa May pour une majorité au Parlement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)