Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Harry Potter a 20 ans ! Ses lecteurs sont toujours de grands enfants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Axel Bauer : trente ans de carrière en un best of

En savoir plus

FOCUS

Face à Trump, la gauche américaine se mobilise

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, reine de l'esquive"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Tourisme en Thaïlande : Bangkok veut monter en gamme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande, Macron, passage de témoin"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Christian Prudhomme : "Le Tour de France est plus qu'une compétition cycliste"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Marie Cavada : "Sortons de la naïveté qui a permis aux nationalistes de prospérer"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Politique migratoire : une solution introuvable au niveau européen ?

En savoir plus

FRANCE

Nathalie Kosciusko-Morizet hospitalisée après avoir été agressée par un passant à Paris

© Geoffroy Van Der Hasselt, AFP | Nathalie Kosciusko-Morizet, jeudi 15 juin 2017, lors de son agression dans le Ve arrondissement de Paris.

Texte par Romain BRUNET

Dernière modification : 15/06/2017

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate LR aux législatives dans la 2e circonscription de Paris, a perdu connaissance jeudi matin, après avoir été agressée par un passant. Elle est en observation à l'hôpital Cochin.

Fin de campagne difficile pour Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate Les Républicains aux législatives à Paris, qui est tombée et a perdu connaissance plusieurs minutes après une altercation avec un passant, jeudi 15 juin, sur un marché dans le Ve arrondissement, a constaté une journaliste de l'AFP.

Elle "restera en observation cette nuit" à l"hôpital Cochin, a déclaré en fin d'après-midi à la presse sa directrice de campagne, Olivia Laurentjoye, en précisant que seuls ses enfants pourront se rendre à son chevet.

L'ancienne ministre, en ballottage défavorable dans la 2e circonscription de Paris face à Gilles Legendre (LREM), distribuait des tracts lorsqu'un homme d'une cinquantaine d'années les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant notamment de "bobo de merde".

© Geoffroy Van der Hasselt, AFP

NKM, déséquilibrée, a chuté sur le sol et perdu connaissance durant plusieurs minutes, sous une forte chaleur. Les pompiers sont intervenus, sur ce marché place Maubert, et elle a repris connaissance. Se tenant la tête, elle a été installée dans leur camion et conduite à l'hôpital Cochin.

Après cette altercation, l'homme est parti en courant vers la bouche de métro la plus proche. "C'est votre faute si on a Hidalgo aujourd'hui comme maire" à Paris, lui avait-il dit, lançant également : "Retournez dans l'Essonne !", dont elle est députée actuellement.

Son adversaire du second tour des législatives, Gilles Le Gendre, a rapidement réagi sur Twitter en lui souhaitant de "se rétablir très vite".

Le Premier ministre Édouard Philippe (issu de LR) a rendu visite à la candidate à l'hôpital Cochin.  

Plusieurs personnalités de la vie politique ont aussi réagi sur Twitter.

 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "violences volontaires", confiée au 3e district de police judiciaire de Paris. Aucun suspect n'a encore été interpellé.

Avec AFP

Première publication : 15/06/2017

  • LÉGISLATIVES 2017

    Le Front national en quête d'une boussole politique

    En savoir plus

  • POLITIQUE

    Législatives 2017 : l'abstention massive fait resurgir le débat sur le scrutin proportionnel

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES

    Législatives des Français de l’étranger : un duel "Netanyahou-Macron" en Israël

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)