Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget de la zone euro : Paris espère un accord "substantiel" à Berlin

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Thaïlande, le crime de lèse-canidé"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump: "C'est la faute d'Angela Merkel"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le PDCI, allié de Ouattara, rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Anjan Sundaram : "Au Rwanda, l'État s’impose sur la réalité"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Humberto de la Calle : "Changer l'accord de paix avec les Farc serait une erreur historique monumentale"

En savoir plus

EUROPE

Grèce : accord de la zone euro pour débloquer 8,5 milliards d'euros

© John Thys, AFP | Le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem et le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Pierre Moscovici, au Luxembourg le 15 juin 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/06/2017

Les ministres des Finances de la zone euro ont annoncé jeudi s'être entendus sur le versement à la Grèce d'un nouveau prêt de 8,5 milliards d'euros, écartant le spectre d'une nouvelle crise.

C’est le soulagement pour les pays de la zone euro. Les ministres des Finances ont annoncé jeudi 15 juin s'être entendus sur le versement à la Grèce d'un nouveau prêt de 8,5 milliards d'euros, écartant ainsi le spectre d'une nouvelle crise.

>> À lire sur France 24 : "Grèce : Paris propose un compromis à l'Eurogroupe pour l'allègement de la dette"

"Je suis heureux d'annoncer que nous avons conclu un accord sur tous les éléments", s'est félicité Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe, qui réunit les ministres des Finances de la zone euro, à l'issue d'une réunion en présence de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde.

Cette dernière a immédiatement annoncé son intention de proposer au FMI de participer aussi à ce plan d'aide, mettant fin à des mois de désaccords sur cette question.

L'accord conclu jeudi soir, qui ne faisait guère de doute étant donné l'optimisme unanime affiché avant la réunion, constitue un véritable soulagement pour la zone euro.

Il permet d'enfin relancer le troisième plan d'aide à la Grèce, d'un montant de 86 milliards d'euros, signé en juillet 2015, qui patinait depuis des mois, à cause de divergences entre des membres de la zone euro – essentiellement l'Allemagne – et le FMI.

Le nouveau déboursement accordé à la Grèce lui permettra de rembourser in extremis plus de 7 milliards d'euros de créances arrivant à échéance en juillet, repoussant le risque d'une crise estivale.

"Nous avons réussi à trouver un accord global qui va permettre à la Grèce de tourner la page d'une période si difficile", s'est réjoui le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici.

Avec AFP

Première publication : 15/06/2017

  • GRÈCE

    La Grèce fait des concessions pour obtenir une nouvelle ligne de crédit de l'UE

    En savoir plus

  • GRÉCE

    Allègement de la dette : la Grèce toujours dans l'attente d'un accord

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Grèce : Paris propose un compromis à l'Eurogroupe pour l'allègement de la dette

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)