Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

EUROPE

Incendie de la tour à Londres : le bilan ne cesse de s'alourdir

© AFP | Les flammes ont dévoré une tour de logements du Lancaster West Estate, dans le quartier de North Kensington, dans l'ouest de Londres.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/06/2017

Au moins 30 personnes ont trouvé la mort dans le spectaculaire incendie qui a ravagé, dans la nuit de mardi à mercredi, une tour d'habitation de l'ouest de Londres. Selon la police, rien ne laisse à penser que l'incendie était délibéré.

L'incendie de la tour de logements sociaux Grenfell à Londres a fait au moins 30 morts, selon un dernier bilan toujours provisoire. D'après la police, ce chiffre devrait augmenter, des dizaines de personnes étant encore portées disparues. Près de 600 personnes habitaient dans le 120 appartements de cet immeuble.

"Nous savons qu'au moins 30 personnes sont mortes dans cet incendie", dont une à l'hôpital, a déclaré vendredi 16 juin le chef de la police métropolitaine, Stuart Cundy. Ce dernier a aussi annoncé que le sinistre, qui s'est déclenché dans la nuit de mardi à mercredi, était désormais totalement éteint et que rien ne laissait penser qu'il avait été délibérément provoqué.

Des critiques contre Theresa May

La Première ministre britannique Theresa May devait se rendre vendredi au chevet des victimes de la tour incendiée. Elle avait exprimé sa tristesse jeudi à la télévision et s'était engagée à ouvrir une enquête publique sur cet incendie, mais la Première ministre n'a pas rencontré les habitants de la tour, envoyant ses ministres à sa place. Elle s'est justifiée en disant qu'elle voulait d'abord visiter les lieux de la catastrophe pour être informée de la situation par les secours.
 

>> À lire : Plusieurs morts et de nombreux disparus dans l'incendie d'une tour dans l'ouest de Londres

Avec AFP et Reuters

Première publication : 16/06/2017

  • PHILIPPINES

    Incendie meurtrier dans un complexe hôtelier de Manille

    En savoir plus

  • FAITS DIVERS

    Trois blessés graves dans un incendie dans une résidence de l'école Supélec de Rennes

    En savoir plus

  • FRANCE

    Début d'incendie criminel au QG de campagne de Marine Le Pen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)