Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le Puy du Fou, 40 ans de voyage dans le temps

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Politique française : faites vos jeux, rien ne va plus !

En savoir plus

LE DÉBAT

Gouvernement Philippe 2 : quels changements ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kurdistan irakien : le référendum d'indépendance, "une décision irréversible"

En savoir plus

FOCUS

Crise diplomatique dans le Golfe : les raisons de la colère

En savoir plus

NBA: George quittera Indiana en 2018 et rêve des Lakers

© GETTY/AFP/Archives | La star d'Indiana Paul George face à Cleveland, le 23 avril 2017 à Indianapolis

LOS ANGELES (AFP) - 

La star d'Indiana Paul George veut quitter les Pacers en juin 2018 et espère rejoindre, à terme ou dès cet été, les Los Angeles Lakers, rapporte dimanche le site internet spécialisé The Vertical.

George, qui peut devenir agent libre (free agent) en juin 2018, a fait part de sa décision à ses dirigeants pour qu'ils puissent s'organiser en conséquence, précise The Vertical, toujours très bien informé.

Cette annonce pourrait également inciter les dirigeants des Pacers à négocier un départ de George dès cet été pour obtenir une contrepartie, ce qui ne sera plus le cas dans douze mois.

George, 27 ans, a fait toute sa carrière depuis ses débuts NBA en 2010 sous le maillot des Pacers.

Gravement blessé à la jambe droite en août 2014, George a relancé depuis sa carrière et a fini la dernière saison régulière avec des moyennes de 23,7 points et 6,6 rebonds par match.

Les Pacers ont été éliminés dès le 1er tour des play-offs par les Cleveland Cavaliers de LeBron James (4-0).

Les Lakers sont à la recherche d'un joueur majeur pour accélérer leur reconstruction alors qu'ils n'ont plus participé aux play-offs depuis 2013.

© 2017 AFP