Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Elections législatives au Sénégal: 165 députés doivent être désigner ce dimanche.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'unique centre de déradicalisation en France ferme ses portes

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris-2024 : le rêve olympique de la capitale française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La renaissance du château de Chambord

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Venezuela : "un coup d'État contre le peuple"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Amazon, la conquête avant tout

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron nationalise les chantiers navals"

En savoir plus

FOCUS

France : Sarah Halimi a-t-elle été tuée parce qu’elle était juive ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'opposition vénézuélienne interdite de manifester avant le vote de dimanche

En savoir plus

EUROPE

Une soixantaine de morts dans un violent feu de forêt au Portugal

© Patricia de Melo Moreira, AFP | Un homme observe le feu de forêt à Ancio Leiria, au centre du Portugal, le 18 juin 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2017

Un feu de forêt survenu dans le centre du Portugal a fait au moins 62 morts samedi, une partie d'entre eux étant des occupants de véhicules circulant sur les routes. Le président a décrété trois jours de deuil national.

Un violent feu de forêt, qui a soudainement redoublé d'intensité, a fait au moins 62 morts et une cinquantaine de blessés, la plupart piégés par les flammes dans leurs voitures, samedi 17 juin, dans la région de Leiria, dans le centre du Portugal.

Le Portugal a décrété trois jours de deuil national à partir de ce dimanche, après l'incendie de forêt le plus meurtrier de son histoire récente, a annoncé le gouvernement.

"Malheureusement, c'est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt", avait déclaré, ému, le Premier ministre portugais, Antonio Costa, qui s'était rendu au siège de la Protection civile près de Lisbonne. "Le nombre de victimes pourrait encore augmenter", a-t-il indiqué. "La priorité, c'est de sauver des personnes qui pourraient toujours être en danger".

Selon le secrétaire d'État à l'Intérieur, Jorge Gomes, 22 personnes ont été carbonisées dans leurs voitures quand elles se sont retrouvées piégées par les flammes alors qu'elles circulaient sur la route reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera. Trois autres sont décédées par inhalation de fumée. Il a fait état de 16 blessés, dont onze civils et cinq pompiers. Deux d'entre eux se trouvaient dans un état grave.

Orages secs

Le feu s'est déclaré samedi peu avant 15h00 locales (14h00 GMT) dans la commune de Pedrogao Grande, située dans le district de Leiria. Selon le Premier ministre, des orages secs ont pu être à l'origine de cet incendie.
 

Près de 600 pompiers et 190 véhicules étaient toujours mobilisés dans la nuit de samedi à dimanche pour lutter contre cet incendie. D'après le secrétaire d'État à     l'Intérieur, les flammes se sont propagées "avec beaucoup de violence" et "de façon inexplicable", évoluant alors sur quatre fronts. Il ajoute que le feu "fait toujours rage sur quatre fronts, dont deux d'une très grande violence".

Plusieurs villages ont été touchés et un plan d'évacuation a été mis en œuvre pour certains d'entre eux, selon le Premier ministre. L'étendue des dégâts causés n'était pas encore connue dans la nuit de samedi à dimanche. Des dizaines de personnes qui ont fui leurs maisons encerclées par les flammes ont été accueillies par des habitants d'une localité proche, Ansiao.

Deux Canadairs espagnols seront dépêchés sur place dimanche matin pour appuyer les pompiers portugais.

Le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, s'était rapidement rendu sur place et avait présenté ses condoléances aux familles des victimes, "partageant leur douleur, au nom de tous les Portugais".

Forte canicule

Le Portugal a connu samedi une forte canicule, avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs régions, qui devrait se prolonger dimanche.

Près d'une soixantaine d'incendies de forêt faisaient encore rage à travers le pays dans la nuit, combattus par quelque 1 700 pompiers.

Relativement épargné en 2014 et 2015, le pays avait été durement touché l'an dernier par une vague d'incendies qui avaient dévasté plus de 100 000 hectares sur son territoire continental.

>> À lire : l’île de Madère, bijou touristique du Portugal, frappée par des incendies meurtriers

Des incendies ravageurs avaient eu lieu aussi en 2003, faisant une vingtaine de morts. En 1966, un feu dans la forêt de Sintra, à l'ouest de Lisbonne, avait provoqué la mort de 25 militaires qui avaient tenté en vain de combattre les flammes.

Avec AFP
 

Première publication : 18/06/2017

  • PORTUGAL

    Portugal : le pape François canonise deux bergers de Fatima devant 500 000 fidèles

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Près de 60 personnes tuées dans l'incendie de la tour Grenfell à Londres

    En savoir plus

  • PORTUGAL

    L’île de Madère, bijou touristique du Portugal, frappée par des incendies meurtriers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)