Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Laurent Wauquiez, adroit ou à droite?"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

EUROPE

Un véhicule fauche des piétons près d'une mosquée à Londres

© Daniel Leal-Olivas, AFP | La police déployé dans le quartier de Finsbury Park, à Londres, après qu'un véhicule a foncé sur des piétons, dans la nuit du 18 au 19 juin 2017.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/06/2017

Un véhicule a fauché des piétons près de la mosquée de Finsbury Park, dans le nord-est de Londres, dans la nuit de dimanche à lundi. Il s'agit d'une attaque "potentiellement terroriste", selon Theresa May.

Un véhicule a fauché plusieurs piétons dans la nuit de dimanche 18 à lundi 19 juin, près de la mosquée de Finsbury Park, dans le nord-est de Londres, a annoncé la police, qui a procédé à une arrestation. Le conducteur est un homme âgé de 48 ans. Une dizaine de personnes ont été blessées et une personne est décédée, mais la police cherche encore à établir si le décès est lié à l'incident.

Cette attaque est traitée comme "potentiellement terroriste", a affirmé lundi la Première ministre britannique Theresa May, qui présidera dans la matinée une réunion de crise. L'enquête a été confiée à la police antiterroriste.

Les faits se sont produits sur la Seven Sisters Road, qui traverse le quartier londonien de Finsbury Park, où vivent de nombreux immigrés.

L'attaque s'est produite dans le quartier de Finsbury Park

"La police a été appelée juste après 00 h 20 (23 h 20 GMT) après le signalement qu'un véhicule était entré en collision avec des piétons", a indiqué la police dans un communiqué.

Des fidèles percutés

Selon le Conseil des musulmans, organisation représentative des musulmans britanniques, l'incident se serait déroulé devant une mosquée. "Nous avons été informés qu'une camionnette avait percuté des fidèles alors qu'ils quittaient la mosquée de Finsbury Park. Nos prières vont aux victimes," a-t-il tweeté.

En pleine période de ramadan, les musulmans pratiquants se rendent à la mosquée après l'iftar, la rupture du jeûne à la tombée de la nuit. Une prière à lieu aux alentours de minuit.

La mosquée de Finsbury Park était connue, au début des années 2000, pour être un haut lieu des militants islamistes de Londres, qui venaient écouter les prêches enflammés d'Abou Hamza. Ce prêcheur égyptien, borgne et amputé des deux avant-bras, a été condamné à la prison à perpétuité en janvier 2015 aux États-Unis pour onze chefs d'inculpations liés à une prise d'otages et pour terrorisme. La direction de la mosquée a depuis changé mais des lettres de menaces avaient été reçues après les attentats à Paris en novembre 2015.

"Il semble que la mosquée était la cible"

"De la fenêtre, j'ai entendu beaucoup de cris, des hurlements, du chaos dehors (...) tout le monde criait : 'Une camionnette a fauché des gens, une camionnette a fauché des gens !'", a dit à la BBC une femme habitant en face de la scène de l'incident.

"Nous avons vu beaucoup de personnes crier et beaucoup de blessés", a déclaré à l'AFP David Robinson, 41 ans, un témoin arrivé sur les lieux après l'incident. "Il semble que la mosquée était la cible", a-t-il ajouté.

Un témoin : "De nombreuses personnes pensent que le conducteur voulait cibler l'entrée de la mosquée"

Réactions politiques

Theresa May a dit lundi que ses pensées allaient vers ceux qui avaient blessés par la camionnette, parlant de "terrible incident" dans un communiqué envoyé par courriel.

Le chef de l'opposition Jeremy Corbyn s'est lui dit "totalement sous le choc" après cette attaque. "Mes pensées vont à la communauté touchée par cet événement terrible", a-t-il tweeté.

"(...) Il s'agit d'une attaque commise sur nos valeurs communes de tolérance, de liberté et de respect", a déploré Sadiq Khan, le maire de Londres, dans un communiqué.

Le président français, Emmanuel Macron, a réagit sur Twitter. "Pensées pour Londres et les victimes après cette nouvelle épreuve", écrit le chef de l'État.

Cet incident vient après une série d'attaques survenues en Grande-Bretagne. Le 3 juin, huit personnes ont été tuées et 50 blessées à la suite d'une attaque menée par trois islamistes à l'aide d'un véhicule bélier et de couteaux sur des piétons sur le London Bridge puis sur le marché couvert de Borough Market. Le 22 mai, un attentat a fait 22 morts, dont des mineurs, à la sortie d'un concert de la chanteuse Ariana Grande à Manchester. Le 22 mars, un homme a foncé sur des piétons sur le Westminster Bridge et a poignardé à mort un policier avant d'être tué. Son attaque a fait cinq morts.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 19/06/2017

  • ROYAUME-UNI

    Près de 60 personnes tuées dans l'incendie de la tour Grenfell à Londres

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Royaume-Uni : Theresa May fait amende honorable devant les députés conservateurs

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Attentat de Londres : un troisième Français parmi les tués

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)