Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d’Ivoire : L’appel "au dialogue" de Guillaume Soro

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

Afrique

L’ONU accuse les autorités congolaises d'armer une milice violente dans le Kasaï

© John Wessels, AFP | Une femme ayant fui les violences dans le Kasaï dans un camp de déplacés dans la province du Kwilu.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/06/2017

L’ONU accuse les autorités de la République démocratique du Congo d'armer une milice qui s’en prend aux civils du Kasaï, une région du centre de la RDC en proie à des troubles.

Devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU réuni à Genève mardi 20 juin, le Haut-commissaire aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, s’en est pris aux autorités de la République démocratique du Congo. Il les accuse d'armer une milice menant d'"horribles attaques" contre les civils dans le Kasaï, une région du centre de la RDC en proie à un violent conflit.

"Je suis consterné par la création et l'armement d'une milice, Bana Mura - qui soutiendrait les autorités dans la lutte" contre la rébellion Kamwina Nsapu, "mais qui a mené des attaques horribles contre des civils des groupes ethniques luba et lulua", a déclaré Zeid Ra'ad Al Hussein.

L’opposant congolais Moïse Katumbi, qui après un an d'exil a annoncé le 16 juin son intention de retourner à Kinshasa a réagi sur Twitter en appelant les pays africains à "répondre à l'appel des Congolais et soutenir l'enquête de l'ONU". "Les tueries doivent cesser", estime-t-il.

La déclaration de l'ONU intervient alors qu’un document de la Nonciature apostolique en RDC, c'est-à-dire la représentation officielle du Vatican dans le pays, fait état de 3 000 personnes tuées depuis octobre 2016 dans le Kasaï. La note technique évoque le chiffre de 3 383 "décès signalés" depuis octobre dans la région, alors que l'ONU avançait jusqu'à présent un bilan estimé à "plus de 400 morts".

Selon cette note datée du 19 juin, plusieurs structures ecclésiastiques sont endommagées ou fermées, notamment 60 paroisses, 34 maisons religieuses, 31 centres de santé catholiques, 141 écoles catholiques, cinq séminaires et un évêché détruit. La note indique aussi que 20 villages ont été "complètement détruits" dont "10 par les Fardc (armée congolaise), 4 par les miliciens, 6 par des auteurs inconnus". Elle mentionne aussi 30 fosses communes. L'ONU parle de son côté de 42 fosses communes.

 

Depuis septembre 2016, la région du Kasaï, dans le centre de la RDC, est secouée par la rébellion de Kamwina Nsapu, chef traditionnel tué en août dernier lors d'une opération militaire après s'être révolté contre le pouvoir de Kinshasa.

>> À lire : Kamuina Nsapu, le groupe armé qui déstabilise la RD Congo

Les violences qui impliquent miliciens, soldats et policiers au Kasaï ont causé le déplacement de 1,3 million de personnes. Deux experts onusiens, missionnés par le secrétaire général de l'ONU pour enquêter sur ces violences, y ont été tués en mars. L'ONU accuse les rebelles Kamwina Nsapu d'enrôler des enfants-soldats et d'avoir commis des atrocités, tout en dénonçant l'usage disproportionné de la force par l'armée congolaise.

Avec AFP

Première publication : 20/06/2017

  • RD CONGO

    Après un an d'exil, l'opposant Moïse Katumbi annonce son "retour imminent" en RD Congo

    En savoir plus

  • RD CONGO

    RD Congo : l'UE sanctionne neuf nouveaux responsables congolais

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Vidéo : en RD Congo, un hommage au gynécologue assassiné Gildo Byamungu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)