Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Japon : l'immigration dans un pays "sans réfugiés"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"A genoux les gars" : une comédie crue et féministe sur le désir et l’interdit

En savoir plus

L’invité du jour

Benoit Cohen : "La double peine pour les migrants, c’est de subir le rejet avant même d’être arrivés"

En savoir plus

FACE À FACE

Conseil franco-allemand : le temps des concessions ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Stoltenberg : "Le sommet de l'Otan permettra de montrer l'unité transatlantique"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Khaled Diab : le vrai du faux de l'Islam

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Shell et Eni jugés pour corruption au Nigeria

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Erdogan va-t-il desserrer son étau?"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Plus de 68 millions de personnes chassées de chez elles à-travers le monde, en 2017"

En savoir plus

Culture

La justice ordonne l'exhumation de Dali après une demande en paternité

© AFP | Salvador Dali montre un tableau qu'il vient d'achever au zoo de Vincennes, le 30 avril 1955.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/06/2017

Une juge de Madrid a ordonné lundi l'exhumation des restes du peintre espagnol, Salvador Dali, 28 ans après sa mort. Objectif : déterminer si l'artiste originaire de Catalogne est le père biologique d'une femme de Gérone.

S'agit-il d'une histoire surréaliste... ou pas ? Une femme vivant à Gérone, en Catalogne, Maria Pilar Abel, affirme être la fille du peintre espagnol, Salvador Dali, et d'une femme de chambre avec qui il aurait eu une relation en 1955. Pour déterminer si le peintre, l'un des plus connus du XXe siècle, est bien le père bilogique, le tribunal de Madrid a ordonné, lundi 26 juin, l'exhumation de son corps "afin d'obtenir des échantillons de ses restes".

Pour justifier cette décision, la justice a précisé qu'il n'existait, à ce jour, "pas d'autres restes biologiques ni personnels pour effectuer une comparaison". Grande figure du surréalisme, Salvador Dali est décédé en Espagne en 1989, à l'âge de 85 ans. Il a été enterré dans sa maison de Figueres, en Catalogne (nord-est du pays).

Cette décision prise par une judiction civile peut faire l'objet d'un recours, a rappelé la justice.

Cette femme indique que sa mère a travaillé pour une famille qui a passé du temps à Cadaques, à côté de la maison du peintre connu pour son extravagance et ses excentricités. À cette époque, l'artiste était marié à Gala. La fondation Gala Dali n'a fait aucun commentaire pour l'heure.

Avec AFP

Première publication : 26/06/2017

  • FRANCE

    Vermeer, Rembrandt… les peintres hollandais investissent le Louvre

    En savoir plus

  • ART

    Peinture : "La Liberté" de Delacroix va-t-elle guider le peuple chinois ?

    En savoir plus

  • PARIS DES ARTS

    Le Paris des Arts d'Amanda Lear

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)