Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

EUROPE

L'UE sanctionne Google d'une amende record de 2,42 milliards d'euros

© AFP | "Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l'UE", estime la Commission européenne.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/06/2017

La Commission européenne a infligé mardi une amende salée à l'américain Google pour avoir abusé de sa position dominante afin de favoriser son comparateur de prix "Google Shopping".

Une amende record de 2,42 milliards d'euros vient d'être infligée mardi 27 juin par la Commission européenne à Google, filiale d'Alphabet, pour abus de position dominante concernant son comparateur de prix Google Shopping. Celui-ci permet aux internautes de comparer des produits et des prix en ligne et de trouver des offres de distributeurs et d'autres revendeurs.

L'exécutif européen reproche au géant américain de la technologie d'avoir profité de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche en conférant un avantage illégal à son comparateur.

"Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l'UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites et d'innover. Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d'un réel choix de services et de tirer pleinement profit de l'innovation", a déclaré Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, citée dans un communiqué de l'exécutif européen.

La Commission demande à présent à Google de mettre fin à ses pratiques sous 90 jours sous peine d'astreinte, représentant jusqu'à 5 % du chiffre d'affaires quotidien moyen d'Alphabet.

De son côté, Google a fait part dans un communiqué de son "désaccord respectueux" et "envisage un appel" devant la Cour de justice européenne.

Avec Reuters

Première publication : 27/06/2017

  • INTERNET

    Google et Facebook victimes d'une arnaque à 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • CHINE

    Google fait son retour en Chine avec son application Translate

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Décret anti-immigration : Facebook, Google, Microsoft, Twitter contestent devant la justice

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)