Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nouvel an chinois : une émission de CCTV fait scandale avec un sketch raciste

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Le bitcoin, la monnaie 2.0

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Discours de Ramaphosa: le président sud-africain promet un "fantastique départ"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Abus Sexuels : des ONG dans la tempête

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'après Zuma : Cyril Ramaphosa présente son plan d'action pour le pays

En savoir plus

TECH 24

Corée du Sud : l'innovation en forme olympique

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Infrastructures : les grands travaux de Donald Trump

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chômage en baisse : la France est-elle sortie de la crise ?

En savoir plus

FRANCE

Affaire Grégory : Murielle Bolle, témoin-clé à l'époque, mise en examen pour enlèvement

© Eric Feferberg, AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/06/2017

Murielle Bolle, témoin-clé dans l'enquête sur la mort du petit Grégory en 1984, a été mise en examen jeudi pour "enlèvement", a annoncé son avocat. Elle était placée en garde à vue depuis mercredi.

Troisième mise en examen en quinze jours dans l'affaire petit Grégory. Murielle Bolle, témoin-clé dans l'enquête sur la mort du jeune garçon, a été mise en examen, jeudi 29 juin à Dijon, pour "enlèvement", a annoncé son avocat Jean-Paul Teissonnière.

>> À lire sur France 24 : "Affaire Grégory, pourquoi l’enquête fascine les Français depuis 30 ans"

À l'époque âgée de 15 ans, Murielle Bolle avait livré un témoignage accablant son beau-frère Bernard Laroche, inculpé sans attendre. Sa rétractation éclair avait conduit à sa libération, début 1985, mais il avait été tué peu après par son cousin Jean-Marie Villemin, le père de Grégory. Plus de 32 ans après les faits, l'accusation considère désormais qu'elle a joué un rôle dans l'enlèvement de l'enfant, qui avait été retrouvé mort dans la Vologne.

Elle avait réitéré ces aveux devant le juge d’instruction, puis s’était rétractée une fois revenue dans sa famille, des dénégations qu’elle a toujours maintenues par la suite.

Muriel Bolle a été placée en détention provisoire avant que la chambre de l’instruction se prononce, mardi prochain, sur la prolongation ou non de cette mesure.

Avec AFP

 

Première publication : 29/06/2017

  • FRANCE

    Affaire Grégory : le couple Jacob remis en liberté

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Grégory : le logiciel Anacrim, un regard neuf sur les affaires non résolues

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)