Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : Xi Jinping promet "un nouveau modèle commercial" plus ouvert et plus équitable

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le scrutin sera-t-il crédible ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

FOCUS

La pollution aux PCB, l'autre scandale qui vise Monsanto

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Square" : Palme d'or cynique sur notre société occidentale

En savoir plus

FACE À FACE

Interview d'Emmanuel Macron : François Hollande "ne passera rien" au président

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le parti communiste chinois, ce n'est pas ce que vous croyez"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : Xi Jinping veut "ouvrir davantage" l'économie

En savoir plus

Amériques

Canada : Justin Trudeau invente "la diplomatie des chaussettes"

© Compte instagram d'Angela Merkel | Le premier ministre Canadien montre ses chaussettes à la chancelière allemande Angela Merkel, lors du sommet de l'Otan à Bruxelles, le 25 mai 2017.

Texte par Bahar MAKOOI

Dernière modification : 30/06/2017

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, s’est fait remarquer à plusieurs reprises depuis mai par ses chaussettes à thèmes, qui véhiculent des messages politiques, par exemple lors de la Gay pride, de la fin du ramadan, ou au sommet de l'Otan.

Désormais scrutées à chacune de ses apparitions publiques, les chaussettes du Premier ministre canadien Justin Trudeau font beaucoup parler d’elles. Pour cause, depuis plusieurs semaines le chef d’État nord-américain, qui n’hésite pas à soulever son pantalon pour les photographes, a décidé d’en faire un outil de communication politique.

Dernière apparition en date, des chaussettes souhaitant "Eid Mobarak" pour la fête musulmane de rupture du jeûne du ramadan, arborées le dimanche 25 juin par Justin Trudeau. Le slogan imprimé sur fond de drapeau arc-en-ciel faisait aussi écho à la Gay pride, célébrée le jour même et à laquelle le premier ministre canadien a assisté à Toronto. Un effet "d’une paire deux coups", en hommage aux communautés musulmane et homosexuelle, qui a fait son effet dans la presse même s'il n’a pas été apprécié par tous.

Trudeau chaussette :

Certains observateurs ont en effet affiché leur scepticisme, accusant Justin Trudeau d’éluder la persistance des persécutions envers les homosexuels dans plusieurs pays musulmans. D’autres, au contraire, ont salué un geste de rapprochement entre les communautés et un hommage rendu au multiculturalisme canadien.

Si le geste a été largement commenté, c’est aussi parce que Justin Trudeau n’en est pas à son premier coup avec les chaussettes, où plutôt les bas, comme les appellent les Canadiens. Il a arboré plusieurs fois déjà le modèle patriotique rouge à feuilles d’érable, l’emblème du Canada, ou encore, autre apparition remarquée, un pied bleu "C-3P0" et l’autre doré représentant "R2-D2" lors d’une rencontre le 4 mai avec le premier ministre irlandais, Enda Kenny, coïncidant avec la journée Star Wars. Postée sur son compte Twitter, la photo de la paire en question a été retweetée des milliers de fois.

Le 25 mai lors du sommet de l’Otan à Bruxelles, on le voit cette fois briser la glace diplomatique avec la chancelière allemande Angela Merkel en lui montrant des chaussettes floquées du logo de l’Otan. Celle-ci s’en est amusée au point de poster le cliché sur son compte Instagram officiel.

Une prérogative féminine ?

Au-delà de la légèreté apparente du geste, certains commentateurs internationaux y perçoivent une "nouvelle carte à jouer pour les hommes politiques". Justin Trudeau inaugure ainsi l’ère de "la diplomatie de la chaussette" commente le New York Times, qui explique que la "diplomatie par la mode" était jusque-là l’apanage des Premières dames et des femmes politiciennes pour "transmettre des messages implicites" au public.

Le quotidien américain évoque Michèle Obama, prenant soin de porter des tailleurs fabriqués par des créateurs locaux dans chaque pays visité aux bras de Barack Obama, ou encore Hillary Clinton vêtue d’un tailleur blanc au moment de la campagne présidentielle américaine, symbole de la sérénité et de la confiance qu’elle souhaitait incarner.

Le Guardian, qui consacre également un article aux chaussettes du Premier ministre canadien préfère, quant à lui, ironiser. "Les chaussettes de Justin Trudeau peuvent-elles apporter la paix dans le monde ?", titre le quotidien britannique. "Encore trop tôt pour le dire" écrit le journaliste qui s’amuse autant qu’il s’agace de cette pratique largement relayée, au point que parfois cette communication politique très calculée puisse occulter les dossiers de fond.

Première publication : 30/06/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Rencontre entre Trump et Trudeau, deux dirigeants que tout oppose

    En savoir plus

  • CANADA

    Canada : le Premier ministre Trudeau s'excuse auprès des autochtones

    En savoir plus

  • CANADA

    Canada : Justin Trudeau, Premier ministre dans les pas de son père

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)