Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar, l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

Asie - pacifique

Missile nord-coréen : le "cadeau" de Kim Jong-un vise directement les États-Unis

© DR | Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un scrute le ciel après le lancement d'un missile balistique intercontinental qu'il a lui-même supervisé, dans la nuit du 3 au 4 juillet.

Vidéo par Frédéric OJARDIAS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/07/2017

Tiré le jour de la fête nationale américaine, pouvant frapper la ville de Seattle, le missile tiré mardi par la Corée du Nord est une adresse directe aux États-Unis. En réponse, Washington a mené des exercices militaires dans la péninsule coréenne.

Les forces sud-coréennes et américaines ont tiré mercredi 5 juillet des missiles balistiques lors d'un exercice simulant une attaque contre la Corée du Nord, a annoncé l'agence sud-coréenne Yonhap. "Un fort message d'avertissement" après l'essai mené mardi par Pyongyang d'un missile balistique intercontinental.

Cet exercice à tir réel a été effectué sur ordre du président sud-coréen Moon Jae-in. "Le président Moon a déclaré que la sérieuse provocation de la Corée du Nord nécessitait que nous réagissions avec davantage qu'un communiqué et que nous devions montrer clairement à la Corée du Nord notre capacité de défense en matière de missiles", a indiqué la présidence sud-coréenne.

"C'est une démonstration de force pour le principe" qui n'aura "aucun effet sur la détermination de Pyongyang", estime le correspondant de RFI en Corée du Sud, Frédéric Ojardias.

>> À lire sur France 24 : "Missile intercontinental nord-coréen : Washington demande une réunion d'urgence au Conseil de sécurité"

La Corée du Nord a procédé dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 juillet à son premier lancement d'un missile balistique intercontinental (ICBM), supervisé personnellement par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Il s'agit d'un "cadeau" aux "salauds d'Américains", a-t-il ironisé, selon l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

Avec AFP

 

 

 

Première publication : 05/07/2017

  • CHINE

    Les États-Unis accusent une petite banque chinoise d'avoir aidé le programme nucléaire nord-coréen

    En savoir plus

  • COREE DU NORD

    Vidéo : la tragique histoire d'Otto Warmbier, l'étudiant américain détenu plus d'un an en Corée du Nord

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Otto Warmbier, l’étudiant américain libéré par la Corée du Nord, est mort

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)