Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

FRANCE

Simone Veil : "Les Françaises peuvent toutes lui dire merci"

© Ségolène Allemandou, France 24 | Les Français ont afflué par centaines, mercredi 5 juillet, pour dire au revoir à Simone Veil, lors de l'hommage aux Invalides.

Texte par Ségolène ALLEMANDOU

Dernière modification : 05/07/2017

Des centaines d'anonymes sont venus rendre hommage à Simone Veil dans la cour d'honneur des Invalides, mercredi 5 juillet. Parmi eux, des Françaises de tous âges ont confié à France 24 l’admiration qu’elles vouent à cette femme d’exception.

En sortant de la cour d'honneur des Invalides, Caroline, 76 ans, ne peut s'empêcher de retenir ses larmes. "La cérémonie était à son image, intense et digne, résume la Parisienne, venue dire adieu, mercredi 5 juillet, à Simone Veil, décédée vendredi 30 juin. "Toutes les femmes peuvent lui dire merci", estime-t-elle sans cacher son émotion. "Elle nous a tant apporté, elle nous a permis d'avoir des enfants". 

À demi-mot, Caroline confie avoir profité de la loi sur l'interruption volontaire de grossesse en 1975, portée par Simone Veil, ministre de la Santé à l'époque. "J'ai pu avorter dans des conditions sanitaires dignes, ce qui m'a permis d'avoir des enfants par la suite. Certaines de mes amies n'ont pas eu cette chance", confie-t-elle avant de poursuivre : "Nos enfants aussi lui sont reconnaissants". 

L'admiration de Caroline ne se réduit pas au combat pour l'IVG. "J'ai apprécié tout ce qu'elle a fait pour l'Europe", poursuit la septagénaire qui se définit comme profondément européenne. Simone Veil a œuvré pour la "réconciliation, pour une Europe de paix, de solidarité et de progrès partagé", selon les mots de Pierre-François Veil, fils de Simone, qui lui a rendu un vibrant hommage après celui de son frère aîné, Jean.

Dans leur discours, les deux hommes, aujourd'hui âgés de 70 et 63 ans, sont revenus sur les différents chapitres de la vie de leur mère, rescapée de la Shoah, puis femme d'État à la fibre humaniste et académicienne. "Au fil des années, nous avons appris à te partager", raconte Pierre-François, benjamin de la famille. 

"Vous êtes sacrément culottée"

Cécile, 27 ans.

Consciente de l'icône qu'est devenue Simone Veil, sa famille a permis tout un chacun de venir assister à l'hommage national en leur donnant accès aux coursives de la cour d'honneur des Invalides. Parmi eux, Cécile, 27 ans, qui a fait le trajet depuis l'Alsace pour dire au revoir à cette femme d'exception. Cette étudiante en histoire a d'abord découvert Simone Veil dans les livres. "Je me suis alors promis de la rencontrer", se souvient-elle. Elle lui écrit une lettre à laquelle elle répondra. Mais c'est en 2011, au festival du livre de Saint-Louis, dans le Haut-Rhin, que la jeune fille pourra rencontrer son icône. Cécile doit se faufiler et déjouer les services de sécurité pour enfin l'approcher. 

"Vous êtes sacrément culottée", lui rétorque Simone Veil. "C'est un beau compliment ! Depuis, je ne fonctionne qu'au culot, je suis portée par son conseil et je me dit qu'il n'y a que ça qui marche", estime la jeune fille devenue journaliste. Cette rencontre a été immortalisée par une photo que Cécile garde précieusement dans son portefeuille. 

Panthéonisation, "une bonne décision"

Autour d'elle, ses parents et une centaine d'autres anonymes sont touchés par l'éloge funèbre d'Emmanuel Macron, qui souligne "l'immense remerciement du peuple français". Vient ensuite une salve d'applaudissement quand le chef de l'État annonce que "Simone Veil entrera au Panthéon, où elle reposera au côté de son époux Antoine Veil". 

"Ces applaudissements ont retenti comme un soulagement, c'était tellement spontané, commente Caroline. Pour moi qui avais signé la pétition favorable à son entrée au Panthéon, c'est une très bonne décision car elle a été annoncée rapidement, sans tergiverser. C'est une belle fin. Et tellement mérité", conclut-elle.

Première publication : 05/07/2017

  • FRANCE

    Emmanuel Macron annonce que Simone Veil reposera "avec son époux au Panthéon"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Simone Veil - Louise Pikovsky : votre héritage est entre nos mains

    En savoir plus

  • FRANCE

    Mort de Simone Veil : la classe politique salue "une très grande dame"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)