Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Visite de Donald Trump au Royaume-Uni : nouveau coup de théâtre

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Donald Trump : le Président qui divise l'Europe?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

L'amour à la française, mythe ou réalité ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani en danseuse de break, un nouveau défi relevé

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Portugal : l'eucalyptus met le feu aux poudres

En savoir plus

FOCUS

Syrie : à Idleb, se reconstruire grâce au sport

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron au Congrès à Versailles : l'État-providence est-il obsolète ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : une séparation en douceur est-elle encore possible ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts à Essaouira

En savoir plus

FRANCE

Le Parlement vote la prolongation de l'état d'urgence en France

© Jeff Pachoud, AFP | Des forces de sécurité sur le Tour de France, le 3 juillet 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/07/2017

Le Parlement français a définitivement adopté, jeudi, un projet de loi qui prévoit de prolonger pour la sixième fois l'état d'urgence, cette fois du 15 juillet au 1er novembre 2017.

Le Parlement a adopté, jeudi  6 juillet, par un vote de l'Assemblée nationale une sixième et dernière prolongation de l'état d'urgence, jusqu'au 1er novembre, le temps de voter une nouvelle loi antiterroriste controversée. Ce projet de loi devrait pérenniser certaines mesures exceptionnelles en France.

Tous les groupes, y compris les élus du Front national, ont voté cette nouvelle prolongation à l'exception des élus des groupes La France insoumise (LFI) et de la Gauche démocrate et républicaine (GDR, PC), qui jugent la mesure "inefficace" et "dangereuse" pour les droits fondamentaux.

Le Sénat, où la droite est majoritaire, avait adopté, mardi, le texte de prolongation par 312 voix contre 22. L'Assemblée l'a adopté, jeudi, dans les mêmes termes par 137 voix contre 13.

Le 15 décembre, le Parlement avait prolongé pour la cinquième fois l'état d'urgence, instauré au lendemain des attentats de 2015 pour une durée de sept mois jusqu'au 15 juillet 2017.

Première publication : 06/07/2017

  • FRANCE

    Libertés publiques : les contours de la future loi antiterroriste suscitent une levée de boucliers

    En savoir plus

  • FRANCE

    Projet de loi antiterroriste : "On pourra être privé de liberté sur la base d’un soupçon"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Projet de loi sur la sécurité : "Une retransposition des dispositions de l’état d’urgence"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)