En images : le visage des combattants anti-EI à Raqqa

Au milieu de la bataille de Raqqa, les envoyés spéciaux de France 24 ont suivi, entre le 20 et le 30 juin, une unité des Forces démocratiques syriennes (FDS), chargée de chasser les jihadistes de l'EI de cette ville du nord de la Syrie.

Des combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS),une alliance arabo-kurde soutenue par Washington, au cours d'affrontements avec les jihadistes de l’organisation État islamique (EI), sur le front ouest de Raqqa.

Un combattant kurde des Unités de protection du peuple kurde (YPG), force dominante au sein des FDS, déployé à Al-Samra, un village situé non loin de Raqqa.

Un blindé "fait maison" utilisé par les FDS, pour progresser dans les zones d’affrontements du principal fief de l'EI en Syrie.

Lorsque les températures sont au plus haut, vers midi, les combats baissent d’intensité. Une parenthèse exploitée par les combattants pour s’offrir une "pause".

Clara Adissa, une commandante de premier plan dans la bataille de Raqqa, s’entretient avec plusieurs groupes de combattants pendant des affrontements dans les quartiers de Batani et de Raouda.

À l'intérieur de l'une des maisons qui ont été transformées en QG des FDS, dans la zone industrielle de l’est de Raqqa.

Retrouvailles chaleureuses entre deux combattantes qui avaient noué des relations d'amitié, quelques semaines plus tôt, sur le champ de bataille.

Plus en retrait, à l'arrière du front, des combattantes se reposent en prenant soin les unes des autres.

Une tasse de thé chaud, un compagnon fidèle et réconfortant très prisé des combattants.

"Je leur ai caché mon âge réel, parce que je voulais qu’il me laisse rejoindre leurs rangs, c'était mon rêve", confie Myar (15 ans), l'une des jeunes femmes arabes qui ont intégré les FDS.

Les tablettes numériques sont capitales pour les combattants : elles permettent de géolocaliser les positions des FDS, et de se coordonner avec la coalition internationale pour les frappes aériennes anti-EI.

Des combattants arabes des FDS. Originaires de Raqqa, ils sont "très fiers" de participer à la libération de leur ville, contrôlée par l'EI depuis janvier 2014.

Une combattante des FDS, mobilisée sur le front Est de Raqqa, montre un drone utilisé par les jihadistes de l’EI.

"Nous vaincrons", s’écrient des combattants des FDS déployés sur le front Est.