Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

Economie

L'État va faire appel du jugement annulant le redressement fiscal de Google

© Susana Bates, AFP | Le fisc français réclamait 1,115 milliard d'euros d'arriérés d'impôts à Google.

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/07/2017

L'État français va faire appel du jugement du tribunal administratif de Paris qui a annulé un redressement fiscal de 1,115 milliard d'euros imposé à Google.

Au lendemain du jugement tribunal administratif de Paris qui a annulé un redressement fiscal de 1,115 milliard d'euros imposé à Google, l’État français a décidé jeudi 13 juillet de faire appel de cette décision.

"Nous allons faire appel de ce jugement afin de préserver les intérêts de l'État", a déclaré Gérald Darmanin en réponse à une interpellation du député de La France insoumise François Ruffin dans le cadre du débat sur la réforme du Code du travail.

Mercredi, le tribunal administratif a jugé que Google n'était pas imposable
en France sur la période de 2005 à 2010 et ne pouvait donc être astreint au redressement infligé par l'administration.

Bercy estime pour sa part que la société américaine a déclaré en Irlande des prestations publicitaires réalisées en France et avait donc échappé indûment, entre autres, à des impôts sur les sociétés et à la TVA. Mais la juridiction, suivant l'avis du rapporteur public, a contesté ce raisonnement en concluant que le géant d'internet ne disposait pas d'"établissement stable" en France.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 13/07/2017

  • UNION EUROPÉENNE

    L'UE sanctionne Google d'une amende record de 2,42 milliards d'euros

    En savoir plus

  • FRANCE

    Perquisition au siège de Google France dans une enquête pour fraude fiscale

    En savoir plus

  • INTERNET

    Le fisc français réclame 1,6 milliard d'euros à Google

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)