Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Niger : Agadez, perle du désert devenue hub migratoire

En savoir plus

FACE À FACE

La droite est-elle de retour avec Laurent Wauquiez ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : coup d'envoi de la réforme de l'assurance-chômage

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une femme "moderne" ne peut pas être victime de violences conjugales"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'argent, tabou des députés"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Climat : faut-il encore rappeler l'urgence de la situation?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Léonard She Okitundu : "La RDC n'exclut pas des mesures de rétorsion contre l'UE"

En savoir plus

LE DÉBAT

"One Planet Summit" : sans les États-Unis, qui va payer pour le climat ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "La droite devrait prendre le temps de la réflexion"

En savoir plus

Moyen-Orient

Le Koweït donne un mois à l'ambassadeur nord-coréen pour quitter l'émirat

© Brendan SMIALOWSKI / AFP | L'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah et le président américain Donald Trump le 7 septembre 2017 lors d'une conférence de presse commune à la Maison Blanche.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/09/2017

L'ambassadeur de Corée du Nord au Koweït n'est plus le bienvenu dans l'émirat, qui lui laisse un mois pour quitter le territoire. Cette annonce intervient dix jours après des entretiens entre l'émir du Koweït et Donald Trump.

Le Koweït a donné un mois à l'ambassadeur de Corée du Nord pour quitter l'émirat qui, outre une réduction de la représentation diplomatique, a décidé d'arrêter de délivrer des visas aux Nord-Coréens, a annoncé dimanche un diplomate koweïtien de haut rang.

Cette annonce intervient dix jours après des entretiens entre l'émir du Koweït cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah et le président américain Donald Trump, qui considère le régime de Pyongyang comme une de ses "bêtes noires".

La mission diplomatique nord-coréenne à Koweït sera réduite à un chargé d'affaires et trois diplomates, a précisé à l'AFP un diplomate koweïtien de haut rang sous le couvert de l'anonymat.

>> Rupture des relations avec le Qatar : le Koweït se pose en médiateur

Les travailleurs nord-coréens devront quitter le pays dès que les projets sur lesquels ils sont employés seront achevés, a-t-il relevé. Ils sont entre 2 000 et 2 500.

Selon des sources diplomatiques asiatiques dans le Golfe, la Corée du Sud et le Japon font pression depuis plusieurs semaines sur les monarchies de la région pour qu'elles arrêtent d'employer des travailleurs nord-coréens, arguant que l'argent que touche cette main d'œuvre profite au régime de Pyongyang.

La Corée du Nord a effectué vendredi 15 septembre un nouveau tir de missile, suscitant de nouvelles condamnations internationales.

Le président américain Donald Trump et son homologue sud-coréen Moon Jae-in se sont engagés samedi, lors d'un entretien téléphonique, à exercer "une pression plus forte" sur Pyongyang, a rapporté Séoul.

Avec AFP

Première publication : 17/09/2017

  • PAYS DU GOLFE

    Crise du Golfe : l'Arabie saoudite et ses alliés "prêts à un dialogue" sous conditions avec le Qatar

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Erdogan entame une tournée dans le Golfe pour apaiser les tensions

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Crise dans le Golfe : nouvelles pressions sur le Qatar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)