Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

Garcia: Marseille saura "être patient" pour recruter un attaquant

© AFP | L'entraîneur de Marseille Rudi Garcia, le 16 juillet 2017 à Lausanne

LAUSANNE (AFP) - 

L'Olympique de Marseille saura "être patient" pour le recrutement d'un indispensable attaquant supplémentaire, car "il y aura des opportunités en fin de mercato" prévient l'entraîneur Rudi Garcia dans un entretien à l'AFP, lundi à Lausanne.

Q: Comment se passe votre second stage en Suisse?

R: "C'est une bonne préparation pour l'instant (avec cinq victoires en cinq matches, ndlr). On monte en puissance dans le niveau d'adversité et dans le jeu, ce qu'on a vu contre Fenerbahçe (victoire 1-0 samedi) était très intéressant. On a été plus conquérant, on a mieux tenu le ballon on est mieux sorti de leur pressing, on a été capable de s'installer dans leur camp et de marquer un joli but."

Q: Dans quel état de forme sont vos dernières recrues, Steve Mandanda et Adil Rami?

R: "Mandanda revient de six mois de non-compétition, il vient d'arriver, il accomplit un travail important avec (le préparateur des gardiens) Stéphane Cassard qu'il connaît bien. L'objectif premier pour Steve est de le remettre à niveau. Il débutera mardi (contre le Sporting Portugal à Évian), c'est important. Rami a déjà joué car il a beaucoup travaillé. Sa signature a traîné un peu, mais il a été en contact quotidien avec Paolo (Rongoni, le préparateur physique), qui lui avait concocté un programme personnalisé. Ce qui lui manque c'est la relation avec ses coéquipiers, le ballon. Il est plein d'enthousiasme et d'envie, parce que l'OM est son club de c?ur, il est de Fréjus et ne rêvait que de jouer à l'Olympique de Marseille."

Q: Comment comptez-vous utiliser votre autre recrue Luiz Gustavo?

R: "On voulait de l'expérience et du charisme au milieu, car Morgan (Sanson) est jeune, Max(ime Lopez) encore plus, Frank Zambo est jeune, on a beaucoup de milieux de terrains jeunes. Je pense l'utiliser en sentinelle, mais on a vu aussi avec Boubacar Kamara qu'à deux il était aussi à l'aise."

Q: Votre première recrue, Valère Germain, est-il plus à l'aise à deux devant que seul en pointe ?

R: "Je ne suis pas sûr, il a mis trois buts en amical en jouant tout seul en pointe. Ce qui compte, c'est les joueurs autour, et il y a moyen de se retrouver avec des bons ballons! Et n'oubliez pas qu'à Nice il y a deux ans il avait fait une très belle saison seul en pointe, et on ne peut pas dire que Ben Arfa soit un attaquant de pointe. On a vu avec Monaco combien il était à l'aise à deux, mais tout seul ce n'est pas un problème."

Q: Recruter un autre attaquant, est-ce une priorité?

R: "Oui. Si on perd Valère aujourd'hui on sera de nouveau dans les mêmes problématiques que l'année dernière (quand Gomis était blessé ou suspendu, ndlr), c'est pour cela qu'il nous faut absolument un attaquant de pointe, différent du profil de Valère, car on a 50-55 matches en prévisions, voire plus, et il faudra du monde."

Q: Cet attaquant pourrait-il être Olivier Giroud?

R: "Je n'en sais rien, on a une liste assez étoffée, mais il n'y a rien de concret pour l'instant, rien de très avancé. C'est compliqué, beaucoup de clubs cherchent des attaquants. Parfois les joueurs ont d'autres priorité, parfois le prix n'est pas abordable pour nous. Mais on continue à bosser. Et puis on a été patients pour l'instant, on a récupéré Steve Mandanda et Adil Rami un peu plus tard que la reprise, même Luiz est arrivé un peu plus tard. Je pense qu'on fait bien d'être patient, c'est un peu plus compliqué pour construire l'équipe pour l'Europa League, mais on ne fait pas ce qu'on veut au mercato, je suis rôdé à ça, et je sais que parfois il y aura des opportunités en fin de mercato d'un grand attaquant qui a trop de concurrence dans son club et décidera de venir jouer à l'OM..."

Q: Souhaitez-vous d'autres renforts ?

R: "Si on peut, il faudrait qu'on puisse doubler les côtés derrière, mais c'est pour ça qu'existe l'expérience Bouna Sarr à droite. Notre idée était de prendre un jeune joueur latéral gauche pour succéder à Pat Evra dans le futur, mais pour l'instant on ne l'a pas trouvé."

Q: Quelle est votre ambition pour la saison à venir, la Ligue des champions?

R: "Il faut faire mieux que l'an dernier et notre 5e place..."

Propos recueillis par Emmanuel BARRANGUET

© 2017 AFP