Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il y a trop de murs, les gens ne se parlent plus"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'ouragan Maria frappe les Antilles

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : nouveaux affrontements entre étudiants et policiers à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Assemblée générale de l'ONU : Trump peut-il faire vaciller l'organisation ? (partie 2)

En savoir plus

La préfecture de police de Paris muscle la sécurité des touristes

© AFP/Archives | Une fourgonnette de la police stationnée devant la pyramide du Louvre à Paris le 4 juillet 2017, au lendemain d'une attaque terroriste

PARIS (AFP) - 

Montrer que "Paris est une ville sûre": la préfecture de police a signé lundi une convention avec plusieurs partenaires privés et institutionnels destinés à renforcer la sécurité des touristes dans la ville la plus visitée au monde.

"En servant la sécurité des touristes, nous servons plus qu'une ville, une économie, une image, une ville-monde", a déclaré le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, en marge de cette signature.

Cette convention est la déclinaison parisienne d'une mesure du plan "tourisme et sécurité" initié par le précédent gouvernement alors que ce secteur-clé de l'économie française a été pénalisé en 2016 par la vague d'attentats qui ont endeuillé la France depuis deux ans.

Concrètement, cette convention signée avec une vingtaine d'acteurs aussi divers que le musée du Louvre, la Ville de Paris, la chambre de commerce et d'industrie de Paris ou encore le géant du luxe LVMH, permettra la réalisation de diagnostics de sécurité réalisés par des experts de la préfecture de Police.

Celle-ci assurera en outre des patrouilles spécifiques dénommées "unité de sécurisation touristique" sur les secteurs les plus touristiques et un groupe d'actions ciblées appelé "groupe d'action touristique" est engagé sur l'ensemble du territoire de la capitale.

Les images prises dans les enceintes privées pourront être reliées au dispositif zonal de vidéo-protection, a précisé un communiqué de la préfecture de police.

"Dans chaque site sensible une coopération quotidienne est mise en oeuvre entre les services de police et les agents de sécurité privée participant à leur sécurisation", est-il ajouté.

"La sécurité est un enjeu d'attractivité. Paris est une ville sûre", a martelé M. Delpuech, même si, à l'unisson de Jean-François Martins, adjoint à la maire de Paris en charge du tourisme, le représentant de l'Etat a admis que la puissance économique et touristique de la capitale était inévitablement génératrice d'une délinquance ciblant ses visiteurs.

"Cette situation n'est pas spécifique à Paris, elle est commune à toutes les métropoles d'envergure internationale", selon le communiqué de la préfecture.

A Paris comme dans le reste de la France, les pouvoirs publics ont multiplié les annonces sur de nouvelles mesures de sécurité à destination des touristes pour raffermir un secteur essentiel de l'économie qui, selon l'Insee, a commencé à se redresser en début d'année.

Avec plus de 40 millions de nuitées, Paris est la ville la plus visitée au monde. Le tourisme est générateur de 400.000 emplois directs en région parisienne.

© 2017 AFP