Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

Amériques

Venezuela : vote massif mais symbolique contre le président Maduro

© Rhona Wise, AFP | Des citoyens vénézuéliens participant au référendum officieux contre Maduro à Miami, en Floride.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/07/2017

Près de 7,2 millions de Vénézuéliens ont participé dimanche au référendum officieux destiné à accentuer la pression sur le président Nicolas Maduro, après bientôt quatre mois de violentes manifestations.

Le scrutin n'avait rien d'officiel mais ils ont été 7,2 millions à y participer, selon des observateurs universitaires. Les Vénézuéliens étaient appelés à se prononcer, dimanche 16 juillet, sur le projet d'Assemblée constituante du président Nicolas Maduro lors d'une consultation populaire symbolique organisée par l'opposition, après plus de trois mois de manifestations violentes.

La participation au scrutin jugé illégal par Nicolas Maduro se rapproche sensiblement des 7,7 millions de suffrages remportés par l'opposition aux dernières élections législatives de décembre 2015. Le Venezuela compte un peu plus de 31 millions d'habitants.

L'opposition a salué le succès de l'événement, qui a cependant été endeuillé par une fusillade qui a fait un mort dans un quartier pauvre de Caracas.

>> À voir : 100 jours de contestation et de violences en 10 dates-clés au Venezuela

Présenté comme un acte de "désobéissance civile", ce vote, qui se déroulait sans l'aval des autorités, vise à incarner le rejet de la future Assemblée, selon la coalition des antichavistes – du nom d'Hugo Chavez, président de 1999 à sa mort en 2013 – réunis au sein de la Table de l'unité démocratique (MUD).

L'Assemblée constituante voulue par le président Maduro, et dont les 545 membres seront élus le 30 juillet, aura pour mission de modifier la Constitution en vigueur pour assurer, selon lui, la stabilité politique et économique du Venezuela. L'opposition considère qu'il s'agit d'un moyen de contourner l'Assemblée nationale, où l'opposition est majoritaire depuis 2016.

Entretien avec Paula Vasquez, anthropologue, spécialiste du Venezuela


Avec Reuters et AFP

Première publication : 17/07/2017

  • VENEZUELA

    Venezuela : l'opposant Leopoldo Lopez sort de prison et appelle à continuer le combat

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Venezuela : Luisa Ortega, épine chaviste dans le pied de Nicolas Maduro

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Venezuela : des pro-Maduro font irruption au Parlement, des députés blessés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)