Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

Culture

Décès du comédien Claude Rich à l'âge de 88 ans

© Martin Bureau, AFP | Claude Rich dans la pièce "Les Braises", au théâtre de l'Atelier à Paris, le 15 janvier 2003.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/07/2017

L'acteur de théâtre et de cinéma français Claude Rich est mort vendredi à l'âge de 88 ans, des suites d'une longue maladie. Il avait joué dans une cinquantaine de pièces et près de 80 films depuis les années 1950.

Le comédien Claude Rich, figure familière du cinéma et du théâtre français, est décédé, jeudi, à l'âge de 88 ans, des suites d'une longue maladie à son domicile en région parisienne, a annoncé vendredi 21 juillet sa famille.

Connu pour son sourire et sa voix subtile, un peu voilée, Claude Rich a joué dans une cinquantaine de pièces et près de 80 films, dont les emblématiques "Tontons flingueurs", de Georges Lautner.

Acteur discret et élégant, il affectionnait les rôles de grands personnages, comme Talleyrand au théâtre ("Le Souper", 1989) – à l'écran, le rôle lui vaudra un César en 1993 –, Althusser ("Le Caïman", 2005) ou le cardinal Mazarin ("Le Diable rouge", 2008). À la télévision, il a également interprété Léon Blum (2000), Galilée (2005) ou Voltaire (2007).

Au cinéma, il a souvent joué les seconds rôles et est passé du jeune premier des années 1960 à l'acteur prisé des plus grands réalisateurs ("Paris-brûle-t-il ?" (1966), "Le Crabe-Tambour" (1976), "L'Accompagnatrice" (1992), "Le Colonel Chabert" (1994) ...). Il n'hésite pas non plus à devenir le druide Panoramix d'"Astérix et Obélix" (2002).

"Il est comme un joueur de jazz qui fait chaque fois des variations différentes, pour le plaisir, pour épater", disait de lui Bertrand Tavernier avec lequel il a tourné plusieurs films et qui aimait "sa jeunesse, sa folie, son inventivité", mais aussi "ses angoisses et ses doutes, sa discrétion" et puis "ses fous rires".

Claude Rich était également un auteur dramatique passionné par l'écriture et avait joué dans ses propres pièces : "Un habit pour l'hiver", "Le zouave", "Une chambre sur la Dordogne", "Pavane pour une infante".

Officier de la légion d'honneur, il avait reçu un César d'honneur en 2002.

Il était marié avec la comédienne Catherine Rich, avec qui il a eu deux filles, Delphine et Natalie.

Avec AFP

Première publication : 21/07/2017

  • CINÉMA

    Célèbre pour son rôle de James Bond, Roger Moore est mort à l'âge de 89 ans

    En savoir plus

  • CULTURE

    Décès du comédien français Victor Lanoux, à l'âge de 80 ans

    En savoir plus

  • CINÉMA

    La Française Emmanuelle Riva, actrice du légendaire "Hiroshima mon amour", est morte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)