Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Journée mondiale des migrants, des politiques en Europe de plus en plus hostiles

En savoir plus

LE DÉBAT

Journée mondiale des migrants, des politiques en Europe de plus en plus hostiles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Samy Gemayel : "Au Liban, le Hezbollah dicte au gouvernement sa politique étrangère"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Lulendo, maître des rythmes de la forêt

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Allemagne : l'apprentissage de la langue, clé de l'intégration

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Panne et pagaille à l'aéroport d'Atlanta

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les sommets de la honte"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Guy Verhofstadt : "L'avenir de nos régions ne se trouve pas dans le séparatisme"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dimitris Avramopoulos : "L'Union européenne fait son devoir moral et légal"

En savoir plus

SPORT

Tour de France : à Marseille, Bodnar s'impose, Froome triomphe et Bardet explose

© Philippe Lopez, AFP | Chris Froome (Sky Team) remportera, dimanche, son quatrième Tour de France.

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 22/07/2017

Battu à Marseille par les Polonais Bodnar et Kwiatkowski, Chris Froome a néanmoins écrasé les autres favoris et sécurisé un peu plus son maillot jaune, à la veille des Champs-Élysées. Bardet, lui, sauve le podium pour une seconde.

Il était donc bien imbattable... À Marseille, sur un chrono d'un peu plus de 22 kilomètres, le Britannique Chris Froome a confirmé qu'il était au-dessus de la concurrence, cette année encore. Troisième du contre-la-montre dans les rues de la cité phocéenne, derrière les Polonais Maciej Bodnar et Michal Kwiatkowski, le leader de la Sky a largement dominé les autres favoris et remportera donc dimanche son quatrième Tour de France, le troisième de rang. 

Fait rarissime, il célèbrera ce sacre sur les Champs-Élysées sans avoir pu remporter une seule étape, une première depuis Oscar Pereiro en 2006. Avant lui, seuls Greg Lemond (1990), Lucien Aimar (1966), Gastone Nencini (1960), Roger Walkowiak (1956) et Firmin Lambot (1922) avaient connu pareil destin.

Si Froome n'a jamais semblé en danger au cours du final de cette 20e étape, difficile d'en dire autant de son dauphin Romain Bardet. Le Français, en perdition sur le parcours marseillais (52e de l'étape), a laissé filer la deuxième place au Colombien Rigoberto Uran (8e de l'étape) et a surtout failli être éjecté du podium par le Basque Mikel Landa (15e de l'étape). Une troisième place finalement sauvée pour une petite seconde sur la ligne. 


 

Première publication : 22/07/2017

  • TOUR DE FRANCE

    Le Norvégien Boasson Hagen remporte la plus longue étape du Tour de France

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour de France : Barguil dompte l'Izoard, Froome file vers la victoire

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour de France : Roglic triomphe à Serre-Chevalier, Froome pas inquiété

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)