Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Premiers de corvée"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Non, l'attentat de Mogadiscio n'a pas été oublié par les médias

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : au moins 3 morts à Sokodé

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe état islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe état islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "le danger, c'est que les femmes se victimisent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "Emmanuel Macron a réussi à faire exploser la gauche mais la droite résiste"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Pascal Légitimus : un illustre Inconnu

En savoir plus

FOCUS

Lutte contre le terrorisme en France : l'opération sentinelle à bout de souffle?

En savoir plus

FRANCE

Incendies dans le sud-est de la France : "La situation est encore intense", selon Édouard Philippe

© Anne-Christine Poujoulat, AFP | À Bormes-les-Mimosas, des plaisanciers quittent la plage mercredi 26 juillet à cause du feu de forêt tout proche.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/07/2017

"Il y aura encore des départs de feu demain." Le Premier ministre Édouard Philippe s'est montré très prudent mercredi, après s'être rendu "sur le front des incendies" qui ravage le sud-est de la France depuis trois jours.

Les sapeurs-pompiers ont lutté mercredi pour le troisième jour consécutif contre des incendies dévastateurs dans le sud-est de la France, faisant notamment face à de nombreuses et violentes reprises dans l’après-midi.

"La situation est encore intense si on regarde le nombre de feux en cours dans la région, a déclaré à Bormes-les-Mimosas, dans le Var, le Premier ministre Édouard Philippe après avoir survolé alentour les collines sinistrées dans la soirée. Elle s'améliore mais je reste prudent car il y aura encore des départs de feu demain."

Edouard Philippe avait auparavant salué, devant l'Assemblée nationale, "les plus de 6 000 femmes et hommes" qui "prennent beaucoup de risques et luttent d'arrache-pied" contre les feux dans le Sud. Plus d'une vingtaine d'entre eux ont été blessés mais aucune autre victime n'est à déplorer.

"On est optimiste"

Les incendies en chiffres
© Studio graphique FMM

À Bormes-les-Mimosas (Var), une localité très touristique de la Côte d'azur, "le feu est en train de passer sous contrôle, on est optimiste", avait indiqué à l'AFP le préfet de région, Stéphane Bouillon, avant d'accompagner le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb sur les lieux.

Face à la menace des flammes attisées par le vent, entre 10 000 et 12 000 personnes avaient été évacuées dans la nuit de mardi à mercredi, vers des salles polyvalentes, d'autres se réfugiant sur la plage ou dans leur voiture. Le feu a brûlé 1 500 hectares de forêt et maquis, mobilisant plus de 550 sapeurs-pompiers, dont certains venus en renfort. 

La mairie de Bormes a appelé les touristes à ne pas regagner leurs campings. Dans l'après-midi, quelques centaines de vacanciers ont encore dû évacuer la plage de la Favière, s'entassant sur le port de Bormes, quelques effets personnels à la main. Un camping situé directement sur la plage a également été vidé de ses occupants.

Dans les Bouches-du-Rhône, à l'ouest de Marseille, un autre incendie a parcouru 163 hectares, gagnant le village de Carro où plus de 400 personnes ont été évacuées par sécurité. Une maison et trois habitations mobiles ont été touchées. Le feu était stabilisé mercredi soir, tout comme un autre foyer qui avait éclaté plus tôt à Peynier, au nord-est de Marseille, détruisant 100 hectares.

Plusieurs interpellations à proximité des départs de feu

Sur ces deux sinistres, les forces de sécurité ont procédé à plusieurs interpellations de personnes se trouvant à proximité des départs de feu. Elles sont interrogées dans le cadre d'enquêtes menées sous l'autorité du parquet d'Aix-en-Provence, a annoncé la préfecture.

Un autre départ de feu s'est déclaré à 22 h sous une ligne à haute tension à proximité de Martigues (Bouches-du-Rhône). Pas moins de 300 sapeurs-pompiers et plus de 100 véhicules étaient mobilisés.

Des reprises de feu ont eu lieu à la Croix-Valmer (Var), où plus de 400 hectares ont été détruits par les flammes mardi, ainsi qu'à d'Artigues (Haut-Var), où 1 700 hectares avaient brûlé également mardi. En Haute-Corse, où 2 194 hectares de gros maquis ont flambé depuis lundi, "le feu est stabilisé mais pas maîtrisé", ont précisé les pompiers.

Dans le Vaucluse, l'incendie de lundi dans le massif du Luberon est circonscrit mais quelques foyers restaient actifs. Plus de 1 275 hectares ont été parcourus par les flammes.

Au total, dans le sud-est de la France et en Corse, 4 000 hommes - dont 1 200 sapeurs-pompiers et 400 militaires de la sécurité civile en renfort - luttaient mercredi contre ces incendies, appuyés par 19 bombardiers d'eau (Canadair, Tracker et Dash). Une vingtaine de secouristes ont été blessés.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 27/07/2017

  • FRANCE

    Infographie : les incendies dans le sud-est de la France

    En savoir plus

  • FRANCE

    Incendie dans le Var : "On s'attend à passer deux ou trois jours loin de chez nous"

    En savoir plus

  • INCENDIE

    Incendies dans le Var : environ 10 000 personnes évacuées dans la nuit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)