Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

EUROPE

Saakachvili : "Le retrait de ma nationalité est une vengeance des oligarques proches de Porochenko"

© France 24 | Mikheïl Saakachvili se trouve actuellement à New York.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/07/2017

L'ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili, déchu de sa nationalité ukrainienne, a accusé jeudi les proches du président Petro Porochenko d'avoir voulu "se débarrasser de lui", dans un entretien accordé à France 24.

Il est désormais apatride. L’ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili, déchu de sa nationalité ukrainienne, accuse Kiev d'avoir voulu l'écarter de la scène politique nationale. "La décision de retirer ma nationalité est faite pour se débarrasser de moi. C’est une vengeance des oligarques proches de Porochenko", a déclaré l'ancien chef de l'État dans un entretien accordé à France 24, jeudi 27 juillet, depuis les États-Unis.

L'ancien dirigeant a appris la nouvelle de la déchéance de sa nationalité par un communiqué publié par Kiev. Motifs officiels invoqués : il aurait non seulement fourni de faux documents lors de sa demande de naturalisation en 2015, mais également omis de signaler les poursuites judiciaires dont il faisait l'objet à Tbilissi. "C’est ridicule, a-t-il indiqué à France 24. Personne dans le monde, Interpol, tous les pays, y compris l’Ukraine, n’a reconnu cette accusation [de la justice géorgienne]. Le parquet ukrainien a deux fois refusé officiellement l’accusation parce qu’il considère qu’elle est motivée politiquement."

Selon Saakachvili, le retrait de nationalité fait suite à une réunion secrète entre le président ukrainien et Bidzina Ivanishvili, un homme d'affaire géorgien qui est l'un des principaux actionnaires du géant gazier Gazprom. 

L'opposant ne compte pas cependant en rester là. "Je compte retourner en Ukraine. [Le président ukrainien Petro] Porochenko est corrompu, lié à des gens corrompus. Je vais continuer ma lutte politique [...] Mon plan est de retourner en Ukraine et de continuer la lutte avec mon parti."

Un retour impossible

Le président Porochenko a déchu Mikheïl Saakachvili de la nationalité ukrainienne qu'il lui avait accordée en 2015, ouvrant théoriquement la voie à son extradition vers son pays d'origine. Le décret pris par le chef de l'État ukrainien rend impossible le retour de l'ex-président géorgien en Ukraine, a estimé un député ukrainien du parti présidentiel, Serguiï Lechtchenko.

Charismatique réformateur arrivé au pouvoir à la suite de la "révolution des roses" en 2003, Saakachvili a dirigé la Géorgie pendant une décennie. Critiqué pour son style autoritaire et surtout pour la guerre désastreuse avec la Russie en 2008, il est désormais recherché par la justice de son pays pour "abus de pouvoir", une accusation qu'il dénonce comme politiquement motivée.

Proche des autorités pro-occidentales arrivées au pouvoir en 2014 en Ukraine après le mouvement du Maïdan, Mikheïl Saakachvili avait obtenu un passeport ukrainien, peu avant d'être nommé gouverneur de la région d'Odessa, dans le sud du pays, en mai 2015. Il avait alors été déchu de sa nationalité géorgienne.

Avec AFP

Première publication : 27/07/2017

  • UKRAINE

    L'ex-président géorgien Saakachvili est le nouveau gouverneur d'Odessa

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    À peine élu, le nouveau président géorgien fait les yeux doux au géant russe

    En savoir plus

  • GÉORGIE

    Élection présidentielle : les Géorgiens tournent la page Saakachvili

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)