Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

Amériques

Des centaines de réfugiés haïtiens fuient les États-Unis pour le Canada

© Catherine Legault, AFP | Un bus de réfugiés haïtiens arrive au stade olympique de Montréal le 3 août.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/08/2017

Les pouvoirs publics canadiens tentent de gérer l'afflux, depuis début août, de centaines de réfugiés haïtiens fuyant les États-Unis pour demander l'asile. Ces derniers craignent de perdre le statut de protection accordé après le séisme de 2010.

Ils fuient les États-Unis pour demander l'asile. En pleine période estivale, près de 800 réfugiés haïtiens sont arrivés dans le sud du Québec en l'espace de 48 heures, ce qui a provoqué un engorgement des services de l'immigration. Le gouvernement canadien a annoncé avoir repris la main, jeudi 3 août, pour gérer cet afflux à la frontière. Les réfugiés arrivent par un petit chemin forestier aux abords du poste frontière de Lacolle (sud du Québec).

"D'une moyenne de 50 demandes (d'asile) par jour" pour la première moitié de juillet, "le rythme est passé à 150 demandes" depuis, a déclaré jeudi la ministre québécoise de l'Immigration Kathleen Weil. "Le gouvernement du Québec suit l'évolution de cette situation de près et travaillons en étroite collaboration avec le gouvernement fédéral", a-t-elle assuré.

Dans l’immédiat, des solutions d'hébergement d'urgences ont dû être trouvées avec l'installation de 150 lits de camp dans les coursives du stade olympique de Montréal qui a abrité les Jeux en 1976. Dans cette enceinte sportive dotée de tous les équipements sanitaires, 600 places seront disponibles jusqu'au 19 septembre, a indiqué Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Santé au Québec.

Pourquoi ces réfugiés fuient-ils les États-Unis pour demander l'asile au Canada ? Les réfugiés haïtiens aux États-Unis vont probablement perdre leur Statut de protection temporaire (TPS) fin 2017. Ce TPS, accordé à près de 60 000 Haïtiens après le séisme de 2010, a été prolongé ce printemps de six mois par l'administration Trump, et devrait donc se terminer en fin d'année.

Sur les six premiers mois de l'année, 6 500 réfugiés ont été accueillis au Québec, un chiffre qui va gonfler avec l'afflux des Haïtiens. Mais la gestion de ces volumes n'inquiète pas le gouvernement fédéral qui a accueilli plus de 40 000 réfugiés syriens depuis fin 2015.

Avec AFP
 

 

 

 

Première publication : 04/08/2017

  • HAÏTI

    En Haïti, l'acheminement de l'aide humanitaire fait face à de lourdes difficultés

    En savoir plus

  • HAÏTI

    Ban Ki-moon "déçu" par la faible mobilisation internationale en Haïti

    En savoir plus

  • HAÏTI

    Un an après le séisme, les enfants haïtiens adoptés arrivent en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)