Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Paul Sanchez est revenu" et "Fleuve noir" : noir, c'est noir

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël, "État-nation du peuple juif" : un projet de loi controversé

En savoir plus

FOCUS

Pour trouver un emploi, les jeunes Chinoises passent sous le bistouri

En savoir plus

FACE À FACE

Mondial-2018 : une victoire pour les Bleus... et Emmanuel Macron ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Michel Sidibé : "On a une crise au niveau de la prévention" du sida

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Mines en Guyane : le projet Montagne d'or "inacceptable" pour les autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Troll"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Après la victoire des Bleus, "comment entretenir la flamme ?"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Google : vers une amende record de Bruxelles pour abus de position dominante

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 04/08/2017

"Un roi à Paris"

© France24

Au menu de la revue de presse française de ce vendredi, le foot français bascule dans une nouvelle dimension avec l'arrivée "d'un roi à Paris". Emmanuel Macron, en net recul dans les sondages, est en proie à un "gros doute" et la défense des réformes promises est laissée au Premier ministre. Enfin, peu importe la cacophonie à l'Assemblée et les débuts fastidieux des députés néophytes de LREM, "seule l'efficacité compte" pour Édouard Philippe.

Ce vendredi, la presse de gauche prend acte de la publication d’un dernier sondage donnant au président Macron 36 % d’opinions favorables, soit 7 points de moins en un mois. De quoi, selon Libération, donner des états d’âme au président. "Gros doute " titre le journal en Une. C’est la pire chute de popularité enregistrée depuis plus de 20 ans à ce stade du quinquennat, explique le quotidien. Rien d’étonnant pour Libération "après la multiplication des contradictions et des cafouillages, des décisions autoritaires ou l’indécente gestion des réfugiés en rade à Calais". Attention à "l’effet Boomerang" attendu à la rentrée prévient Libération quand on reparlera de la loi travail.

De mauvais sondages en réponse à "l’Ultraliberalisme en roue libre", s’exclame en Une l’Humanité. Lors de cette première session du quinquennat, les députés de la République en Marche se sont déjà distingués, observe le journal communiste, "en votant au pas de charge des mesures antisociales et liberticides, entre ordonnances pour la casse du Code du travail et prorogation de l’état d’urgence". Loin de renouveler ou de rafraîchir le rôle parlementaire, les élus de la majorité ont souvent voté comme un seul homme en se soumettant complètement au gouvernement, regrette l’Humanité.

Un constat qui contraste avec les propos d’un député de la République en marche recueillis par Libération : "de l’extérieur on donne l’impression que le groupe est hyper tenu voire caporalisé mais en fait c’est le bordel". Un autre explique que "faire tenir ensemble des gens issus de la gauche et de la droite, des députés déjà pros et des madame Michu c’est très compliqué".

Mais le bizutage de l’opposition peut parfois frôler la misogynie. Après le caquètement de la poule en 2013, écrit le Huffington Post, c’est le bêlement de la chèvre qui débarque. Un réflexe masculin après la prise de parole de la député LREM Alice Thourot…

Face aux critiques, Edouard Philippe s’offre un droit de réponse dans le Parisien. Le Premier ministre assure qu’il tiendra ses promesses : baisse des impôts de plus de 10 milliards en 2018, nouvelles économies, réforme du Code du travail, il assume tout …Pas question d’écouter les sondages "seule l’efficacité compte" dit-il. Un journal qui salue l’initiative d’Edouard Philippe : "pour un président, un bon Premier ministre doit parfois savoir jouer le punchingball pour les français".

Mais la tâche s’annonce difficile, notamment quand il sera question de réforme du Code du travail. Selon l’INSEE, rapporte le Figaro, un français sur cinq partage un "sentiment de déclassement" autrement dit ce sentiment de régression vis-à-vis de la génération de leurs parents.

Des Français loin d’être sereins. Un sur deux partira cet été en vacances et fera l’expérience du "syndrome de la valise trop pleine". 82 % selon le Parisien admettent emporter plus que le nécessaire dans leurs bagages. Un syndrome qui témoigne de notre perception du risque, selon le chef du service psychiatrique de l’hôpital Bichat.

L’actualité de ce vendredi c’est aussi le débarquement d’"un roi à Paris". Un dossier spécial de 18 pages dans l’Equipe est consacré au transfert du siècle. Avec l’arrivée de Neymar, le foot français bascule dans une nouvelle dimension. 

Par Sandrine GOMES

Les archives

18/07/2018 Sandrine GOMES

"Donald Troll"

Au cœur des débats dans la presse ce mercredi 18 juillet, les futures relations post-Brexit avec l'UE qui continuent de diviser le camp conservateur britannique de plus en plus...

En savoir plus

18/07/2018 Sandrine GOMES

Après la victoire des Bleus, "comment entretenir la flamme ?"

À la une ce mercredi 18 juillet, la presse française s'interroge : "Comment entretenir la flamme" après la victoire au mondial de Russie, tandis que le gouvernement est au pied...

En savoir plus

17/07/2018 Sandrine GOMES

Retour triomphal des Bleus : "Une histoire de France"

À la une de la presse, mardi 17 juillet, le retour triomphal des Bleus après leur victoire au Mondial, acclamés à l'unisson car ils ont fait l'histoire. La joie du football...

En savoir plus

17/07/2018 Sandrine GOMES

Rencontre avec Poutine : la "trahison ouverte" de Trump

Les débats dans la presse s'intéressent ce mardi 17 juillet à la première rencontre bilatérale entre Donald Trump et Vladimir Poutine, lundi à Helsinki. Au vu de l'attitude du...

En savoir plus

16/07/2018 Clément BONNEROT

Les Bleus champions du monde : "Un bonheur éternel"

À la une de la presse, lundi 16 juillet, la victoire de la France en Coupe du monde de football, l'euphorie des joueurs et des supporters, les larmes des Croates et la fierté de...

En savoir plus