Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Saeb Erekat : "La solution à deux États a été détruite"

En savoir plus

MODE

Pitti Uomo, à Florence, le plus grand salon de mode masculine au monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Colin Firth : "Je ne travaillerai plus avec Woody Allen"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Un an de Trump à la Maison Blanche : quel bilan économique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, un an après"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États généraux de la bioéthique : le coup d'envoi est lancé

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les autorisations de coupe de bois suspendues après la tuerie en Casamance

En savoir plus

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Après un an de Trump, "le progrès social est en panne aux États-Unis"

En savoir plus

Asie - pacifique

La Corée du Nord dénonce les nouvelles sanctions de l'ONU

© AFP/KCNA via KNS | Le régime de Pyongyang avait diffusé cette photo après son annonce, le 4 juillet 2017, d'un tir de missile balistique intercontinental.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/08/2017

Les autorités nord-coréennes ont réaffirmé, lundi, que leur programme nucléaire ne sera jamais un sujet de négociation tant que les États-Unis poursuivront une politique hostile à leur égard.

Dénonçant une atteinte à sa souveraineté, la Corée du Nord a condamné les nouvelles sanctions imposées à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations unies, rapporte, lundi 7 août, l'agence de presse officielle KCNA. Les autorités nord-coréennes, poursuit KCNA, réaffirment que leur programme nucléaire ne sera jamais un sujet de négociation, tant que les États-Unis poursuivront une politique hostile à leur égard.

Lundi, lors d'un entretien téléphonique, les président sud-coréen Moon Jae-in et américain Donald Trump ont convenu d'exercer le maximum de pressions sur la Corée du Nord, qui se dit désormais capable de frapper en territoire américain.

À la suite des tirs expérimentaux de deux missiles de longue portée en juillet, le Conseil de sécurité de l'ONU a, en effet, adopté à l'unanimité, samedi, de nouvelles sanctions contre Pyongyang, susceptibles de réduire d'un milliard de dollars ses exportations annuelles. Sur son compte Twitter, Donald Trump s'est dit "impressionné par le vote 15-0 du Conseil de sécurité" sur les sanctions.

La crise nord-coréenne a donné lieu à un intense ballet diplomatique à Manille, en marge d'un forum régional sur la sécurité organisé par l'Asean (Association des nations du Sud-Est asiatique). Les ministres des Affaires étrangères des deux Corées ont eu un bref échange au cours duquel le chef de la diplomatie du Sud, Kang Kyung-wha, a demandé à son homologue du Nord, Ri Yong-ho, de réagir à la proposition sud-coréenne d'une amélioration des liens entre les deux pays. Ce à quoi Ri Yong-ho a répondu que les propositions de Séoul manquaient de sincérité puisqu'elles s'accompagnaient de sanctions contre Pyongyang.

Avec Reuters

Première publication : 07/08/2017

  • CORÉE DU NORD

    Missile intercontinental nord-coréen : Washington demande une réunion d'urgence au Conseil de sécurité

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord dit avoir testé avec succès un moteur pour missile intercontinental

    En savoir plus

  • CORÉES

    La Corée du Sud propose des discussions militaires à la Corée du Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)