Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la mobilisation contre la réforme du travail s'essouffle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : nouveaux affrontements entre opposants et policiers

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : Les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'art de perdre, d'Alice Zeniter

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit: "si tu reviens, j'annule tout ?"

En savoir plus

FOCUS

Italie : vers l'autonomie de la Lombardie et de la Vénitie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, Sarkozy, les policiers et le football"

En savoir plus

FRANCE

Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné à quatre mois de prison avec sursis

© Boris Horvat, AFP | Cédric Herrou a été applaudi par des symathisants à la sortie du tribunal mardi 8 août.

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/08/2017

La cour d'appel d'Aix-en-Provence a condamné, mardi, à quatre mois de prison avec sursis l'agriculteur militant Cédric Herrou, principale figure de l'association d'aide et de défense des migrants Roya Citoyenne.

Cédric Herrou, l'agriculteur militant et principale figure de l'association d'aide et de défense des migrants, Roya Citoyenne, a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour aide à l'immigration clandestine, mardi 8 août, par la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Le parquet avait requis huit mois de prison avec sursis à son encontre.

"C'est une peine d'avertissement, si vous êtes à nouveau condamné vous courez le risque que cette peine soit mise à exécution", a déclaré le président du tribunal.

"Défaillance de l'État"

"Ils n'ont qu'à me mettre en prison, ce sera plus simple [...] Je continuerai à me battre dans la prison", a réagi Cédric Herrou, qui a annoncé qu'il allait se pourvoir en cassation. En pénétrant dans la salle d'audience, il avait déclaré : "C'est le rôle d'un citoyen en démocratie d'agir quand il y a une défaillance de l'État".

>> Lire le webdoc : "Roya, l'insoumise : une vallée française prend fait et cause pour les migrants"

En première instance, le tribunal l'avait condamné à 3 000 euros d'amende avec sursis pour avoir, en 2016, pris en stop des migrants côté italien. Il avait été relaxé pour l'occupation illicite d'un bâtiment SNCF désaffecté où il avait abrité une cinquantaine d'Érythréens. 

© FRANCE 24

Avec AFP

Première publication : 08/08/2017

  • FRANCE

    Aide aux étrangers : le Français Pierre-Alain Mannoni relaxé à Nice

    En savoir plus

  • FRANCE

    Aide aux migrants : l'agriculteur Cédric Herrou à nouveau en garde à vue

    En savoir plus

  • FRANCE

    France : quatre militants interpellés pour avoir aidé des migrants dans la vallée de la Roya

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)