Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d’Ivoire : L’appel "au dialogue" de Guillaume Soro

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

EUROPE

La France désormais touchée par la crise des œufs contaminés au fipronil

© Guido Kirchner, DPA, AFP | Un employé du Bureau de vérification chimique vétérinaire contrôle la présence de résidus toxiques sur des œufs, le 4 août 2017.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/08/2017

Des lots d’œufs contaminés ont été livrés à la France et au Royaume-Uni en provenance des Pays-Bas, ont reconnu, lundi, Paris et Londres. Des contrôles sont en cours pour évaluer la situation et analyser les produits concernés.

La France et le Royaume-Uni sont à leur tour touchés par la crise des œufs contaminés au fipronil, après une livraison en provenance des Pays-Bas. Cette molécule est considérée comme "modérément toxique" pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Treize lots d'œufs contaminés en provenance des Pays-Bas" ont été livrés en juillet à des entreprises de transformation alimentaire situées dans l'ouest de la France, a indiqué, lundi, le ministère français de l'Agriculture. "Des investigations sont menées dans ces établissements (...) pour évaluer la situation et bloquer les produits incriminés à des fins d'analyses", a-t-il précisé.

Un risque faible

Un élevage de poules pondeuses du Pas-de-Calais (nord) est par ailleurs bloqué depuis le 28 juillet, en raison de craintes d'une contamination découlant du même traitement insecticide que celui ayant affecté des exploitations néerlandaises, mais également belges et allemandes.

"Le nombre d'œufs est très limité (21 000) et le risque pour la santé publique très faible, mais nous enquêtons en urgence sur la distribution de ces œufs au Royaume-Uni", a de son côté reconnu, lundi 7 août, l'Autorité britannique de sécurité alimentaire.

Avec AFP

Première publication : 08/08/2017

  • SANTÉ

    Œufs contaminés : un nouveau scandale alimentaire traverse l’Europe

    En savoir plus

  • JUSTICE

    À La Haye, un tribunal international citoyen juge Monsanto pour crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • FRANCE

    France : un cas "isolé" de vache folle confirmé dans un élevage des Ardennes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)