Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

Economie

Google licencie l'ingénieur qui avait rédigé un mémo sexiste diffusé en interne

© Josh Edelson, AFP | La firme de Mountain View a licencié l'auteur d'un mémo qui défendait les discriminations homme-femme dans le milieu de la tech.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/08/2017

Google a licencié l'ingénieur à l'origine du mémo sexiste qui avait circulé en interne dans l'entreprise, vendredi, créant la polémique. L'homme a annoncé son intention d'utiliser tous les recours légaux possibles.

L’employé de Google qui avait, vendredi 4 août dans une note interne à l'entreprise, justifié par des différences biologiques l'inégalité de traitement entre femmes et hommes dans le secteur des hautes technologies, a été licencié.

L’homme à l’origine du mémo, James Damore, a confirmé son licenciement dans un courriel à Reuters, précisant avoir été remercié pour "perpétuation des stéréotypes de genre". Il a dit envisager tous les recours légaux possibles.

Un milieu de la tech très masculin

Dans sa note, James Damore estimait notamment que la "répartition des préférences et compétences des hommes et femmes diffère en partie pour des raisons biologiques et ces différences peuvent expliquer pourquoi on n'observe pas une répartition égale des femmes dans le secteur technologique et aux postes de direction".

Le traitement des femmes dans le milieu très masculin de la Silicon Valley fait l'objet de vifs débats depuis plusieurs mois, à la suite notamment de plusieurs affaires de harcèlement sexuel chez Uber et dans d'autres start-up.

Avec Reuters

Première publication : 08/08/2017

  • TECHNOLOGIES

    Uber : Travis Kalanick, départ du macho en chef

    En savoir plus

  • ÉCONOMIE

    Le PDG d'Uber Travis Kalanick quitte définitivement le groupe américain

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Uber empêtré dans un scandale de harcèlement sexuel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)