Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Le commandant Nicolas Maduro va poursuivre la révolution"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Italie : un programme qui entend mettre fin à "l'austérité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La fête est finie"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "best of" du Festival de Cannes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2018 : le Japonais Kore-Eda remporte la Palme d'or

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Massacres de chevaux en Iran, lutter contre les "fake news" en Inde, et pénurie d'eau à Bouaké

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RD Congo : le risque régional d'épidémie d'Ebola est élevé, prévient l'OMS

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Michel Platini confesse une "petite magouille" lors du Mondial-1998

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Commerce international : Donald Trump maintient la Chine sous pression

En savoir plus

Asie - pacifique

Guam : quelle est cette île du Pacifique menacée par la Corée du Nord ?

© Marc-Vic Cagurangan, AFP | Des touristes sur une plage de Hagatna, la capitale de Guam, le 14 juillet 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/08/2017

Pyongyang a présenté jeudi un plan détaillé de son projet de tir de missile vers l'île de Guam. Perdu dans le Pacifique, ce petit territoire américain est essentiel pour Washington d'un point de vue militaire.

Plus connue jusqu'à présent pour ses plages immaculées et ses couchers de soleil, l'île de Guam, petit territoire américain perdu au milieu du Pacifique Ouest, est depuis mercredi au cœur de l'escalade verbale entre la Corée du Nord et les États-Unis : jeudi 10 août, le régime nord-coréen est encore monté d'un cran en précisant son projet de tir de missile vers cette île de 550 km2 située à 3 400 kilomètres de Pyongyang.

L'île de Guam sur la carte

Essentielle pour Washington d'un point de vue militaire, Guam a un statut de territoire non incorporé organisé des États-Unis, comme Porto-Rico. Située à quelque 2 600 km à l'est des Philippines, l'île principale de l'archipel des Mariannes est un avant-poste stratégique pour les forces américaines, qui y comptent environ 6 000 soldats sur une base aérienne et une base navale. Guam était notamment le point de départ des bombardiers B-52 chargés d'attaquer Hanoï pendant la guerre du Vietnam (1955-1975).

>> À voir : "'Qu'ils se tiennent à carreau !' : les tensions entre Trump et la Corée du Nord"

Ses 162 000 habitants, dont 40 % environ sont issus de la population indigène Chamorro, sont citoyens américains, mais avec des droits limités. Ils ne peuvent participer aux élections américaines et le seul représentant de l'île au Congrès n'a pas le droit de vote sur les propositions de loi. Des voix s'élèvent régulièrement pour demander un référendum d'autodétermination, rejeté par la justice fédérale américaine. Sur Guam, qui figure sur la liste de l'ONU des territoires non autonomes, 45 000 personnes reçoivent une aide alimentaire et bénéficient du système de santé publique américain.

"Relaxez vous et profitez du paradis"

Le républicain Eddie Calvo occupe depuis 2011 la fonction de gouverneur de l'île. Dans un discours télévisé jeudi, il a tenu à rassurer les habitants : "Je veux rassurer la population de Guam sur le fait qu'actuellement, aucune menace ne pèse sur notre île", a-t-il dit. George Charfauros, conseiller à la sécurité intérieure de Guam, a, de son côté, estimé à "0,000001 % le risque qu'un missile nord-coréen touche Guam". Son conseil à destination des habitants de l'île ? "Relaxez vous et profitez du paradis."

L'armée américaine contribue de façon importante à l'économie locale, également dépendante du tourisme. Les plages paradisiaques, complexes hôteliers et magasins duty-free ont attiré plus de 1,5 million de visiteurs en 2016, la plupart japonais ou coréens, dont dépendent un tiers des emplois du territoire. Le PIB par habitant s'élevait à 35 439 dollars en 2015, soit un peu moins que la France (36 527 dollars).

Guam n’a pas toujours été américaine : découverte en 1521 par le navigateur portugais Magellan, elle est occupée dès 1526 par l'Espagne. L'île devient colonie américaine aux termes du Traité de Paris de 1898 qui met fin à la guerre hispano-américaine. Elle sera envahie par le Japon en décembre 1941, dès le début de la guerre du Pacifique, et libérée en juillet 1944.

Avec AFP

Première publication : 10/08/2017

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord précise ses menaces contre l'île américaine de Guam

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Trump promet "le feu" à la Corée du Nord, si elle poursuit ses menaces

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Missile intercontinental nord-coréen : Washington demande une réunion d'urgence au Conseil de sécurité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)