Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Après Poutine, les patrons à Versailles"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Liberia : le président élu, George Weah prêt à relever les défis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Aide aux migrants : que dit la loi ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Sanseverino

En savoir plus

TECH 24

Reporty, l'application anti-délits ou pro-délation ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Gambie à l'heure d'une nouvelle ère post-Jammeh

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Avec les réformes de Macron, la France sur le retour ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Trump, un an après : derrière l'euphorie, une économie fragile ?

En savoir plus

Afrique

Djotodia : "Je peux jouer un rôle important dans le retour de la paix en Centrafrique"

© AFP / Archives | Michel Djotodia a été contraint de quitter le pouvoir en Centrafrique en janvier 2014.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/08/2017

Il n'avait pas parlé à la presse depuis trois ans : l'ancien président centrafricain Michel Djotodia, qui avait dû quitter le pouvoir en pleine guerre civile en 2014, a accordé une interview exclusive à France 24 depuis le Bénin, où il vit en exil.

Michel Djotodia avait été poussé à quitter le pouvoir en Centrafrique, en pleine guerre civile, en janvier 2014. L’ancien président vit désormais au Bénin, pays d’origine de son épouse et ne s'était pas exprimé dans les médias depuis près de trois ans.

Il a accordé, mardi 8 août, une interview exclusive à la correspondante de France 24, Emmanuelle Sodji, dans laquelle il évoque son possible retour au pays : "Si le peuple me demande de participer au processus de paix, je ne peux pas refuser".

Première publication : 11/08/2017

  • CENTRAFRIQUE

    En Centrafrique, "le conflit prend de plus en plus une tournure communautaire"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : au moins cent morts dans des combats à Bria

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Soupçons de viols en Centrafrique : plus de 600 casques bleus congolais renvoyés chez eux

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)