Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

Afrique

À l'arrêt, le navire anti-migrants C-Star refuse l'aide d'une ONG pro-réfugiés

© Angelos Tzortzinis, AFP | Le C-Star, affrété par des militants anti-migrants, au large des côtes libyennes, le 5 août 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/08/2017

Une ONG engagée dans les secours de migrants au large de Libye a affirmé avoir été envoyée vendredi pour porter assistance au C-Star, navire affrété par des militants anti-migrants, qui était à l'arrêt mais a refusé son aide.

La rencontre n’a pas eu lieu, mais elle promettait d’être tendue. Une ONG engagée dans les secours de migrants au large de Libye a affirmé avoir été envoyée vendredi 11 août pour porter assistance au C-Star, navire affrété par des militants anti-migrants en Méditerranée, qui était à l'arrêt mais a refusé son aide.

Un porte-parole des militants du C-Star a pour sa part expliqué à l'AFP qu'il n'y avait pas de situation de détresse, le bateau ayant simplement arrêté ses moteurs pour résoudre un problème technique.

Sur Facebook, le président de Sea-Eye, Michael Buschheuer, a déclaré avoir été informé des difficultés du "navire nazi" et a souligné que l'aide aux personnes en détresse était un devoir pour tous les navigateurs "indépendamment de leur origine, couleur de peau, religion ou convictions".

Le Sea-Eye s'est dérouté en direction du C-Star, mais lors d'un contact radio, l'équipage du second a refusé l'aide du premier, qui a repris sa route, a précisé l'ONG allemande sur Facebook.

Le C-Star, un navire de 40 mètres qui bat pavillon de la Mongolie, a été loué à Djibouti par le groupe d'extrême droite français "Génération identitaire".

À bord, des militants allemands, français, italiens et autrichiens, financés grâce à un appel aux dons sur Internet qui a récolté plus de 212 000 dollars (180 000 euros) depuis mi-mai, entendent faire en sorte que les migrants secourus dans les eaux internationales au large de la Libye soient reconduits en Afrique.

La semaine dernière, ils ont suivi deux navires d'ONG en leur adressant ce message par radio : "Nous nous vous demandons de quitter la zone de secours. Vous agissez comme un facteur incitatif pour les trafiquants d'êtres humains."

Avec AFP
 

Première publication : 11/08/2017

  • IMMIGRATION

    Une cinquantaine de migrants "délibérément noyés" près du Yémen

    En savoir plus

  • FRANCE

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné à quatre mois de prison avec sursis

    En savoir plus

  • FRANCE

    Collomb : distinguer "réfugiés" et "migrants" pour sauvegarder le droit d'asile

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)