Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Devenez citoyen des îles Poubelle !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

Athlétisme: Kevin Mayer premier Français sacré au décathlon

© AFP | Kevin Mayer roi du décathlon à l'issue du 1500 m aux Mondiaux de Londres, le 12 août 2017

LONDRES (AFP) - 

Le Français Kevin Mayer, vice-champion olympique, a été sacré champion du monde du décathlon, en terminant les dix épreuves réparties sur deux jours, avec un total de 8.768 points, à quelques unités de son record de France (8.834).

Il décroche le deuxième titre des Bleus lors de ces Mondiaux-2017 après le sacre de Pierre-Ambroise Bosse sur 800 m mardi. La délégation française compte au total trois médailles, avec celle en bronze de Renaud Lavillenie à la perche.

C'est la première fois que la France décroche deux titres individuels au cours d'une même édition des Mondiaux d'athlétisme.

Favori de l'épreuve après la retraite de l'Américain Ashton Eaton, double champion olympique (2012 et 2016) et recordman du monde (9.045 points), Mayer a parfaitement tenu son rôle et devancé les Allemands Rico Freimuth (8.564 pts) et Kai Kazmirek (8.488 pts).

Sur les dix épreuves, Mayer a battu à trois reprises ses records personnels (10.70 sur 100 m, 48.26 sur 400 m et 13.75 sur 110 m haies) et a même été, à un moment, sur les bases pour passer la mythique barre des 9.000 points, que seuls Eaton (9.045 et 9.039) et le Tchèque Roman Sebrle (9.026) ont dépassé.

Le Montpelliérain d'adoption a connu une très grosse frayeur lors de son concours du saut à la perche, pourtant l'un de ses points forts, en passant au 3e et dernier essai 5,10 m, avec une barre une barre qu'il a effleuré, évitant le zéro pointé.

Il a terminé le 1.500 m en 4 min 36 sec 73/100e alors qu'il aurait du courir autour de 4 min 26 pour battre son record de France.

© 2017 AFP