Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Afrique

Afrique du Sud : accusée d'agression, Grace Mugabe demande l’immunité diplomatique

© Siphiwe Sibeko, AFP (archives) | Robert Mugabe et sa femme Grace, en avril 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/08/2017

Accusée d'avoir violemment agressée un mannequin à Johannesburg, l'épouse du président zimbabwéen a requis, mercredi, l'immunité diplomatique.

Imbroglio juridique pour Grace Mugabe en Afrique du Sud. La première dame du Zimbabwe a sollicité, mercredi 16 août, l'immunité diplomatique à Johannesburg, où elle est visée par une plainte pour agression.

Alors que, mardi soir, un haut responsable du gouvernement zimbabwéen avait assuré que l'épouse de Robert Mugabe était rentrée dans son pays, le ministère sud-africain de la Police a affirmé le contraire mercredi, avant d'ajouter que son cas serait traité conformément à la loi.

Grace Mugabe est soupçonnée d'avoir frappé et blessé à la tête, dimanche soir, une jeune femme dans un hôtel du quartier chic de Sandton, à Johannesburg. L'épouse du président Mugabe était en Afrique du Sud pour raisons médicales et ne voyageait pas avec un passeport diplomatique, dit-on à Harare auprès des services de renseignement. Le gouvernement du Zimbabwe n'a fait aucun commentaire sur cette affaire.

Grace Mugabe, 52 ans, fait partie des personnes évoquées pour succéder à son mari, qui est âgé de 93 ans et dirige le Zimbabwe d'une main de fer depuis 1980.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 16/08/2017

  • ZIMBABWE

    Libéré, le pasteur chef de file de l'opposition à Mugabe appelle à la grève

    En savoir plus

  • ZIMBABWE

    Zimbabwe : Mugabe tient l'Occident responsable du non-paiement des fonctionnaires

    En savoir plus

  • ZIMBABWE

    Ces festins d’anniversaire qui énervent l’Occident mais amusent le président zimbabwéen Mugabe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)