Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"En Espagne, l'article 155 pour sauver les Catalans"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la "flat tax" sur les revenus du capital adoptée à l'Assemblée

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Centrales nucléaires : opérations démantèlement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la mobilisation contre la réforme du travail s'essouffle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : nouveaux affrontements entre opposants et policiers

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Zhongguancun : un quartier de Pékin révélateur de l'action de Xi Jinping

En savoir plus

EUROPE

Attentat de Barcelone : condamnations dans le monde entier et "solidaridad"

© FRANCE 24 | Après l'attentat de Barcelone, le 17 août, les réactions d’indignation et de solidarité ont afflué du monde entier.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/08/2017

De Donald Trump à Emmanuel Macron en passant par le pape, des dirigeants du monde entier ont exprimé leur soutien à la ville de Barcelone, frappée jeudi par un attentat meurtrier revendiqué par le groupe État islamique.

Avant même la revendication par l’organisation État islamique de l’attentat de Barcelone, en Espagne, commis jeudi 17 août, les réactions d’indignation et de solidarité de la part des dirigeants du monde entier ont afflué.

"Mes plus profondes condoléances aux familles et aux proches des victimes, à Mariano Rajoy et aux citoyens d'Espagne", a ainsi écrit Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne sur Twitter.

La chancelière allemande Angela Merkel a, elle, via son porte-parole, dénoncé une attaque "révoltante" tandis que la Première ministre britannique, Theresa May, a exprimé la "solidarité" du Royaume-Uni.

Le président français Emmanuel Macron a exprimé sur Twitter la "solidarité de la France" après l'attaque au camion qui a fait au moins 12 morts et plus de 80 blessés. Il a aussi tweeté en espagnol : "Solidaridad con #Barcelona. Estamos a su lado" ("Solidarité avec Barcelone. Nous sommes à vos côtés".)

 

De nombreux responsables politiques français ont fait part de leur solidarité avec les Barcelonais. L’ancien Premier ministre, Manuel Valls, qui est né à dans la capitale catalane s’est dit "bouleversé".

Le président américain Donald Trump a, lui aussi, condamné "l'attaque terroriste", promettant l'aide des États-Unis aux autorités espagnoles. "Soyez courageux et forts, nous vous aimons !", a-t-il ajouté.

L’ancien président des États-Unis, Barack Obama a dit penser, avec son épouse Michelle, aux victimes et à leurs familles. "Amitiés", a t-il ajouté en espagnol.

Dans un télégramme de condoléances au roi d'Espagne Felipe VI, qualifiant l'attaque de "crime cruel et cynique", le président russe Vladimir Poutine a appelé à un combat global contre "les forces du terrorisme".

Le pape François a, quant à lui, fait part de sa "grande préoccupation". "Le pape prie pour les victimes de cet attentat et désire exprimer sa proximité avec tout le peuple espagnol, en particulier les blessés et les familles des victimes", a annoncé dans un communiqué le porte-parole du Vatican, Greg Burk.

L'attaquant portugais du Real Madrid, Cristiano Ronaldo s'est déclaré "consterné", à l'instar du monde sportif espagnol, à la suite de l'attentat.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, et le maire de Londres, Sadiq Khan, dont les villes ont été récemment frappées par le terrorisme ont également exprimé leur solidarité avec Barcelone.

La Tour Eiffel s’est quant à elle éteinte dans la nuit de jeudi à vendredi en hommage aux victimes de l’attentat de la capitale de la Catalogne.

Première publication : 17/08/2017

  • ESPAGNE

    En direct : double attentat à la voiture bélier en Espagne, 13 morts à Barcelone, des blessés à Cambrils

    En savoir plus

  • BURKINA FASO

    Attaque de Ouagadougou : un "attentat ignoble", Paris "solidaire"

    En savoir plus

  • COMMÉMORATIONS

    Un an après l'attentat de Nice, la ville a rendu hommage aux victimes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)