Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le bras de fer entre Madrid et la Catalogne fait réagir la toile

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : le risque de la radicalisation

En savoir plus

POLITIQUE

Florian Philippot quitte le Front National: Marine Le pen fragilisée ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Malala : "J’ai demandé à Macron d’investir 300 millions $ dans l’éducation des filles"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maria Callas par Maria Callas

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : la haine des extrémistes bouddhistes envers les Rohingyas

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vertige catalan"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Malgré les protestations, le Ceta entre en vigueur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Emmanuel Macron face à la rue, acte 2"

En savoir plus

Top 14: Picamoles, nouveau capitaine de Montpellier

© AFP/Archives | Louis Picamoles, avec le XV de France, contre le pays de Galles pour le Tournoi des Six Nations à Saint-Denis, le 18 mars 2017

MONTPELLIER (AFP) - 

Le troisième ligne international de Montpellier Louis Picamoles (62 sélections) a été désigné capitaine par le staff dirigé désormais par le néo-zélandais Vern Cotter, a indiqué jeudi le club héraultais.

Picamoles, de retour dans son club formateur où il vient de signer un contrat de trois ans, remplacera Fulgence Ouedraogo, capitaine emblématique du MHR depuis une dizaine de saisons.

"C'est une fierté que l'on ait pensé à moi pour porter cette responsabilité. Lorsque le staff m'en a parlé, c'était délicat pour moi car Fulgence est le capitaine de cette équipe depuis longtemps. Il était donc primordial d'en parler avec lui avant de prendre ma décision. Cela s'est fait naturellement car nous sommes amis. Je voulais son approbation avant d'accepter ce rôle" a expliqué sur le site du club le troisième ligne centre qui a débuté à Montpellier aux côtés de Ouedraogo.

Ouedraogo, 31 ans, qui n'avait plus été retenu chez les Bleus depuis deux ans (39 sélections), avait partagé son rôle la saison passée avec Akapusi Qera, parti à Agen, Kélian Galletier et Benjamin Fall, à la demande de l'ancien entraîneur sud-africain Jake White, avec lequel il était brouillé.

© 2017 AFP