Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"TPIY, dernier acte"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Zimbabwe : La fin de l'ère Mugabe

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Scène de liesse à Harare après la démission de Robert Mugabe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Hortefeux : "Si le président prend de bonnes initiatives pour les collectivités, nous le dirons"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"La bataille des sexes" : l’égalité homme-femme en jeu

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le sort incertain des militaires transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

Amériques

La Maison Blanche annonce le départ de Steve Bannon, conseiller controversé de Trump

© Saul Loeb, AFP | Steve Bannon à la Maison blanche, le 17 mars 2017.

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/08/2017

La porte-parole de la Maison Blanche a annoncé vendredi que Steve Bannon quittait ses fonctions de conseiller auprès de Donald Trump. Ex-rédacteur en chef du site d’extrême droite Breitbart, il aurait présenté sa démission le 7 août.

Steve Bannon, le controversé conseiller de Donald Trump, quitte ses fonctions auprès du président, a annoncé vendredi 18 août le porte-parole de la Maison Blanche.

"Le secrétaire général de la Maison blanche John Kelly et Steve Bannon sont tombés d'accord pour dire qu'aujourd'hui serait le dernier jour de Steve", a déclaré la porte-parole de la maison blanche Sarah Sanders dans un communiqué. "Nous le remercions pour ses services et lui souhaitons le meilleur."

Selon le New York Times, qui cite une personne proche de Steve Bannon, l’ancien rédacteur en chef du site d’extrême droite Breibart, âgé de 63 ans, a présenté sa démission le 7 août. Mais l’annonce officielle de son départ a été retardée par les retombées des violences du week-end dernier à Charlottesville en Virginie.

>> À lire : Trump revient à la charge sur les responsabilités à Charlottesville

"Le licenciement de Steve Bannon est bienvenu, mais il ne peut cacher le positionnement du président Trump lui-même sur les suprémacistes blancs et l'intolérance qu'ils prônent", a réagi Nancy Pelosi, chef des démocrates à la Chambre des représentants.

Renouvellement de l'équipe présidentielle

Après le départ de Sean Spicer et de Reince Priebus, respectivement porte-parole et secrétaire général de la Maison Blanche, celui de Steve Bannon complète le renouvellement en profondeur de l'équipe qui s'était installée au 1600 Pennsylvania avenue le 20 janvier.

Donald Trump aurait notamment poussé Steve Bannon vers la sortie en raison des innombrables fuites dans la presse destinées à nuire à ses adversaires au sein de la Maison Blanche.

Le départ de Steve Bannon devrait permettre au nouveau secrétaire général de la Maison Blanche d'affirmer un peu plus son pouvoir, mais il suscite aussi une myriade d'interrogations sur le rôle qu'il entend désormais jouer hors des rangs de l'administration Trump.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 18/08/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Trump dissout deux conseils économiques après une vague de démissions de PDG

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    “Des torts partagés” : Trump revient à la charge sur les responsabilités à Charlottesville

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Donald Trump lance sa chaîne de "vraies informations" sur Facebook

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)