Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Afrique, le continent des possibles ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Lieux saints partagés" : une exposition sur l'art de coexister

En savoir plus

EUROPE

"Une attaque de plus grande envergure" était prévue en Espagne

© Javier Soriano, AFP | Après les attentats du 17 août en Catalogne, des fleurs et des bougies ont été déposées sur La Rambla en hommage aux victimes.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/08/2017

L'enquête sur le double attentat meurtrier perpétré en Catalogne a avancé rapidement vendredi dans une Espagne en deuil. Quatre hommes ont été arrêtés en 24 heures. Selon la police, les auteurs avaient d'autres projets néfastes.

  • Dix-sept victimes étaient encore entre la vie et la mort et 28 étaient dans "un état grave" vendredi, au lendemain de l'attentat de Barcelone, en Espagne. La veille, peu avant 17 heures locales, une camionnette blanche a foncé sur l'allée centrale de la Rambla, dans le cœur touristique de la capitale catalane, fauchant les passants par dizaines et faisant 13 morts et une centaine de blessés. Les victimes des attentats sont d'au moins 35 nationalités.

 

  • Environ huit heures plus tard, juste après minuit, une Audi A3 a foncé sur la promenade du bord de mer de la station balnéaire de Cambrils, à 120 km au sud de Barcelone, blessant six civils, ainsi qu'un policier. L'un des civils, une femme, a succombé à ses blessures. La police a abattu, lors d'une fusillade, les cinq occupants de l'Audi, des "terroristes présumés" portant de fausses ceintures d'explosifs. Une hache et des couteaux ont été retrouvés à bord du véhicule.

 

  • Le groupe jihadiste État islamique (EI) a revendiqué l'attentat de Barcelone. Mais la police estime que les auteurs des deux attaques formaient un "groupe" et préparaient une "attaque de plus grande envergure". L'enquête laisse entrevoir l'existence d'un "groupe de personnes", ayant agi en Catalogne.

 

  • Quatre suspects ont été arrêtés par la police, dont trois dans la ville de Ripoll, à une centaine de kilomètres au nord de Barcelone, d'où serait originaire un des auteurs. Au moins trois autres seraient aussi en fuite, selon des médias espagnols mais l'information n'a pas été confirmée officiellement. Le principal suspect recherché dans l'attentat de Barcelone, le conducteur de la camionnette ayant fauché des dizaines de piétons, pourrait se trouver parmi les assaillants abattus à Cambrils mais ce n'est encore qu'une hypothèse, a expliqué la police catalane. Les identifications des assaillants sont toujours en cours. Aucune des personnes identifiées n'était connue pour des faits de terrorisme.

 

  • Vingt-huit Français ont été blessés dans l'attentat de Barcelone, dont 8 se trouvent dans un état grave selon le Quai d'Orsay. Une cellule de crise à Paris a été mise à la disposition des proches des victimes : 01 43 17 51 00.

 

Revivez les développements de ces dernières 24 heures sur notre liveblog depuis vos smartphones et tablettes en cliquant ici.

Première publication : 18/08/2017

  • FRANCE

    Alerte attentat : un rapport juge l'application pour smartphone "défaillante"

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Londres frappée au cœur, l'attaque la plus sanglante depuis juillet 2005

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)