Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Moïse Katumbi : "C’est un devoir pour moi d’aller sauver le peuple de RDC"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Referendum catalan : Madrid ou Barcelone... qui peut remporter le bras de fer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Alstom bientôt sous pavillon allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le football américain défie Donald Trump genou à terre

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tchadiens bientôt privés de sol américain

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

Près de 200 hectares brûlés près d'Aubagne, des vacanciers évacués

© AFP | Des pompiers luttent contre un incendie, à Carnoux-en-Provence, près d'Aubagne, le 19 août 2017

MARSEILLE (AFP) - 

Des vacanciers qui résidaient près d'Aubagne ont été évacués momentanément samedi soir et des habitants confinés chez eux, alors qu'un feu de forêt a ravagé 200 hectares de végétation, a-t-on appris auprès de la préfecture des Bouches-du-Rhône.

La préfecture a ouvert une cellule de crise, alors que cet incendie s'est déclaré dans une zone boisée et comportant beaucoup d'habitations individuelles.

A 22h00, aucune habitation n'était touchée par le feu, a indiqué la préfecture dans un communiqué, ajoutant que 800 logements ont été préservés par les pompiers.

Le centre de vacances Odalys de Carnoux-en-Provence, qui avait été évacué en début de soirée, a rouvert. Les riverains accueillis dans le gymnase de la commune ont eux aussi pu regagner leur domicile dès 23h00, a constaté un photographe de l'AFP sur place.

L?incendie se dirigeait vers Carpiagne en fin de soirée.

Samedi, l'ensemble des massifs forestiers des Bouches-du-Rhône étaient fermés à toute circulation, y compris à pied, en raison de la sécheresse et du vent, propices au déclenchement d'incendies.

D'autres incendies moins importants ont été signalés samedi soir dans le département, notamment à Fos-sur-mer et à La Ciotat, mobilisant au total 800 pompiers.

Dans l'Hérault, où le risque incendie est également considéré comme "très sévère" ce week-end en raison du vent et de la sécheresse, les sapeurs pompiers ont signalé deux départs de feu vers 21H30.

A Sérignan, deux hectares ont été brûlés et des habitations protégées, 30 personnes étant évacuées à titre préventif. A Béziers, au lieu-dit Montimas, deux hectares ont également été brûlés mais plusieurs dizaines sont menacés ainsi qu'au moins une habitation, selon les sapeurs-pompiers.

© 2017 AFP