Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

EUROPE

Disparition mystère au Danemark : le corps sans tête repêché est celui de Kim Wall

© Liselotte Sabroe, Scanpix Denmark, AFP | Des policiers danois en mission en mer pour retrouver le corps de Kim Wall, le 22 août 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/08/2017

Le tronc humain retrouvé dans les eaux danoises est bien celui de la journaliste suédoise Kim Wall, qui avait disparu dans des circonstances suspectes alors qu'elle était à bord d'un sous-marin, a annoncé mercredi la police.

Le corps sans tête retrouvé dans les eaux danoises est bien celui de la journaliste suédoise Kim Wall, portée disparue alors qu’elle effectuait un reportage sur le sous-marin de l’inventeur Peter Madsen. Cette annonce a été faite ce mercredi par la police locale.

Accusé d'homicide involontaire par négligence, ce dernier avait affirmé, lundi 21 août, à la police et au tribunal, que la mort de la journaliste était survenue à bord de son sous-marin et qu’il s’agissait d’un accident.

"L'ADN du tronc correspond à celui de Kim Wall", a indiqué la police danoise sur son compte Twitter, précisant que d'autres informations seraient communiquées au cours d'une conférence de presse à 09H00 (07H00 GMT).

Ce tronc de femme, dont les bras, les jambes et la tête ont été "délibérément sectionnés" selon l'autopsie, a été découvert lundi par un promeneur dans la baie de Køge", à environ 50 kilomètres au sud de Copenhague.

Un avis de recherche pour la journaliste Kim Wall

Décrit comme un "inventepreneur" sur son site Internet, Peter Madsen, 46 ans, avait dans un premier temps affirmé avoir débarqué vivante la journaliste, qui réalisait un reportage à bord de l'appareil, sur la pointe de l'île de Refshaleøen, à Copenhague, dans la soirée du 10 août, avant de donner une autre version. Celle-ci n'a visiblement pas complètement convaincu les enquêteurs, qui poursuivent leurs investigations pour "homicide involontaire par négligence".

Échantillons d'ADN

La découverte d'un tronc de femme lundi dans les eaux danoises s’est avérée être déterminante. Des échantillons d'ADN prélevés sur le tronc ont été comparés à celui de Kim Wall.

Le chef de la police criminelle de Copenhague, Jens Møller-Jensen a précisé que les bras, les jambes et la tête avaient été "délibérément coupés". Les autorités danoises sont à la recherche des autres parties du corps.

Le 11 août, la défense danoise avait annoncé chercher le Nautilus, long de 18 m, qui avait disparu le 10 au soir dans le détroit de l'Öresund, entre Danemark et Suède, avec deux personnes à son bord, son propriétaire et inventeur, et la journaliste. Des photos d'eux, où ils apparaissent debout, Kim Wall souriante, en haut de la tour du sous-marin, ont circulé sur Internet.

Peter Madsen avait été secouru dans la journée du 11 avant le naufrage du submersible, que la police soupçonne d'avoir été volontairement sabordé par le Danois.

La disparition de la journaliste de 30 ans avait été signalée par son compagnon.

Avec AFP

 

Première publication : 23/08/2017

  • DANEMARK

    Mystère résolu dans l'affaire de la disparition d'une journaliste suédoise à bord d'un sous-marin

    En savoir plus

  • DANEMARK

    La mystérieuse disparition d'une journaliste suédoise dans un sous-marin danois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)