Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Maria Callas par Maria Callas

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vertige catalan"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Malgré les protestations, le Ceta entre en vigueur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Emmanuel Macron face à la rue, acte 2"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Mexique : la capitale frappée par un séisme meurtrier

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous voulons organiser le référendum au Kurdistan irakien de manière pacifique"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : 1 mort, 25 blessés dans les manifestations

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le PS sans abri

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Carles Puigdemont : "La porte est ouverte pour dialoguer avec Madrid"

En savoir plus

Décès du cinéaste Alain Berbérian

© AFP/Archives | Le réalisateur Alain Berberian pose le 11 mars 2005 à Deauville (France)

PARIS (AFP) - 

Le cinéaste français Alain Berbérian, réalisateur de "La Cité de la peur" et du "Boulet", est décédé mardi a l'âge de 63 ans, a annoncé à l'AFP son agent, confirmant une information de La Tribune de Genève.

Ancien complice des "Nuls" sur Canal+, réalisateur de leurs parodies d'émissions et de publicités, Alain Berbérian qui a commencé sa carrière comme monteur sur la première chaîne à péage, était le frère de l'auteur de bande dessinée Charles Berbérian.

Hospitalisé récemment, M. Berbérian, d'origine arménienne, est mort de maladie.

En 1994, le cinéaste avait dirigé les "Nuls" (Alain Chabat, Chantal Lauby et Dominique Farrugia) dans "La Cité de la peur", comédie loufoque.

En 2002, Alain Berbérian avait dirigé Gérard Lanvin et Benoît Poelvoorde dans "Le Boulet".

Deux ans plus tard, le cinéaste réunissait Christian Clavier et Jean Reno dans "L'enquête corse", portant à l'écran la bande dessinée de Pétillon.

En 1997, Alain Berbérian a réalisé une autre comédie sur l'univers cette fois-ci des paparazzi avec Patrick Timsit et Vincent Lindon.

En 2007, il a signé "L'Île aux trésors" avec Gérard Jugnot et Alice Taglioni.

Sur Twitter, Pierre Lescure, président du Festival de Cannes et ancien président de Canal Plus, a salué en Alain Berbérian "le meilleur +directed by+ français", "une culture de cinéma dingue, un mec bien".

© 2017 AFP