Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le brio", Camelia Jordana sur la voie de l’éloquence

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les espoirs déçus des Tunisiens de Bir Ali, 7 ans après la révolution

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une actrice indienne menacée de mort, à cause d'un rôle au cinéma"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Uber piraté massivement

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"TPIY, dernier acte"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Émoticône hijab : la victoire de Rayouf Alhumedhi, lycéenne saoudienne

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Zimbabwe : La fin de l'ère Mugabe

En savoir plus

Asie - pacifique

La Corée du Nord tire un missile au-dessus du Japon, Tokyo dénonce une "menace sans précédent"

© Ed Jones, AFP | Un Japonais regarde des images télévisées de la trajectoire du missile nord-coréen, mardi 29 août à Tokyo.

Vidéo par Frédéric OJARDIAS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/08/2017

Pyongyang a lancé mardi matin un missile qui a survolé le Japon. Le Premier ministre Shinzo Abe a dénoncé une "menace grave et sans précédent". Le Conseil de sécurité se réunira en urgence à la demande de Washington et Tokyo.

C'est une escalade supplémentaire dans les tensions liées au dossier nord-coréen. La Corée du Nord a tiré mardi 29 août, à partir d'un site proche de Pyongyang, un missile balistique qui a survolé le nord du Japon. Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira en urgence dans l'après-midi à la demande de Washington et Tokyo, le Premier ministre japonais Shinzo Abe ayant dénoncé une "menace grave et sans précédent".

Selon l'armée sud-coréenne, le missile a été tiré de la région de Sunan, proche de Pyongyang, juste avant 06 h (21 h 00 GMT). Il a parcouru 2 700 km et atteint une attitude d'environ 550 km. Selon la chaîne publique NHK, le projectile s'est brisé en trois morceaux et s'est abîmé au large de l'île d’Hokkaido. L'armée japonaise n'a pas tenté d'abattre le missile, qui est passé au-dessus du territoire japonais vers 6 h 06 locales (21 h 06 GMT lundi).

Le système d'alerte des autorités nippones a conseillé aux habitants de la région de prendre leurs précautions, mais d'après la NHK, aucun dégât n'a été constaté.

Une "menace sérieuse et grave à la sécurité" du Japon

Shinzo Abe a dénoncé un "tir inacceptable" qui "nuit considérablement à la paix et la sécurité de la région", précisant que Tokyo avait protesté auprès de Pyongyang. Le Premier ministre a ajouté s'être entretenu avec Donald Trump pendant 40 minutes au téléphone. Les deux alliés sont convenus, a-t-il dit, "d'augmenter la pression sur la Corée du Nord".

Selon lui, Donald Trump a réaffirmé "le très fort engagement des États-Unis, à 100 % aux côtés de son allié japonais", après cette "menace sans précédent". Shinzo Abe a aussi souligné l'importance du rôle de la Chine et de la Russie pour inciter la Corée du Nord à "changer de politique".

Exercices sud-coréens

De leur côté, les chefs d'état-major des armées américaines et sud-coréennes se sont entretenus au téléphone et se sont mis d'accord sur une réaction ferme au nouveau tir de missile nord-coréen, rapporte mardi l’agence Yonhap. Parmi les actions envisagées, figure celle de mesures militaires dont les modalités n'ont pas été précisées, mais la présidence sud-coréenne a annoncé quelques instants plus tard que des avions de chasse sud-coréens avaient décollé de leur base pour réaliser des exercices.

La Corée du Nord avait tiré samedi trois missiles de courte portée en mer du Japon, au moment où des dizaines de milliers de soldats américains et sud-coréens participaient à des manœuvres dans la péninsule.

>> À lire aussi : La Corée du Nord tire plusieurs nouveaux missiles en mer

Mais le tir de mardi représente une escalade supplémentaire de la part de Pyongyang, qui avait récemment menacé le territoire américain de Guam.

En 2009, un projectile nord-coréen était passé au-dessus du territoire japonais, sans incident, mais suscitant une vive réaction de Tokyo.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 29/08/2017

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord tire plusieurs nouveaux missiles en mer

    En savoir plus

  • SYRIE - CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord suspectée de ravitailler la Syrie en armes chimiques

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    Séoul et Washington entament des exercices militaires conjoints

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)