Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

BILLET RETOUR

Retour dans les pays qui ont marqué l’actualité, les villes traumatisées par la guerre, une catastrophe naturelle ou un désastre industriel. Le dimanche à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 01/09/2017

Au Nigeria, les habitants du Biafra se souviennent

© Capture d'écran France 24

Chômage de masse, corruption endémique, flambée de violences… Le Biafra, région orientale du Nigeria, peine à tourner la page de la guerre civile qui l’embrasa de 1967 à 1970. Cinquante ans plus tard, de nombreux vétérans sont morts en emportant leurs secrets dans la tombe, mais les reporters de France 24 ont pu rencontrer des survivants et recueillir leurs souvenirs de guerre. Reportage.

Au Biafra, la guerre civile a fait entre 1 et 2 million de morts, selon les estimations. Elle a démarré le 30 mai 1967, lorsque la région orientale du Nigeria s'autoproclame "République du Biafra". Quelques semaines plus tard, les forces fédérales franchissent la nouvelle frontière et lancent une offensive contre les séparatistes. Sur fond de richesse pétrolière, ce conflit devient bientôt un terrain d'affrontement à distance le Royaume-Uni et la France, anciennes puissances coloniales. Tandis que les Britanniques arment l'armée nigériane, la France apporte son aide au Biafra et dénonce un génocide.

La région sombre alors dans la famine, et les images d'enfants mourant de faim font le tour du monde... Le Biafra réintégrera finalement le Nigeria le 15 janvier 1970. Le chef de la rébellion part en exil, mais le conflit laisse de profonds stigmates. La région du sud-est souffre aujourd’hui d'un chômage de masse et d'une corruption endémique, qui provoque des flambées de violences. Selon Amnesty International, plus de 150 manifestants ont été tués par les forces de sécurité entre 2015 et 2016.

Par Rosie COLLYER , Moïse GOMIS

COMMENTAIRE(S)

Les archives

09/11/2017 EUROPE

Vidéo : à Rivesaltes, la mémoire du "camp de la honte" reste à vif

Notre reporter est retournée à Rivesaltes, au Sud de la France. Pendant trois décennies, ce village a abrité le plus vaste camp d’internement d’Europe occidentale. De la Seconde...

En savoir plus

27/10/2017 Moyen-Orient

Vidéo : Jérusalem-Est cristallise toujours les tensions du Proche-Orient

Il y a 50 ans, au terme de la guerre des Six Jours, l’armée israélienne victorieuse prenait notamment le contrôle de Jérusalem-Est. Des lieux saints musulmans et chrétiens...

En savoir plus

19/10/2017 EUROPE

Vidéo : à Saint-Pétersbourg, la mémoire vivante du siège

Vitrine culturelle de la Russie, Saint-Pétersbourg enchante chaque année des millions de touristes. Fondée par Pierre le Grand, la ville est rebaptisée Petrograd pendant la...

En savoir plus

28/09/2017 Asie - pacifique

Vidéo : un parfum de France flotte toujours sur Pondichéry

Nos reporters sont retournés à Pondichéry, dans le golfe du Bengale, ancien comptoir de la Compagnie française des Indes orientales. Cinquante-cinq ans après son rattachement à...

En savoir plus

15/09/2017 Asie - pacifique

Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l'eau et la vie

Située à cheval entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan, la mer d’Aral, forte de 66 000 km², était autrefois le quatrième lac salé du monde. Mais à compter de 1960, les Soviétiques...

En savoir plus