Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Laurent Wauquiez : quel projet pour la droite ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sahel : "L'ennemi a évolué, mais nous aussi", selon l'amiral Isnard

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Chilla, un nouveau visage du hip-hop féminin français

En savoir plus

FOCUS

Sénatoriale dans l’Alabama : une élection qui divise sur fond de pédophilie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Super Poutine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'OMC sous la pression des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Laurent Wauquiez, adroit ou à droite?"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RD Congo : 14 Casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

Amériques

Avant de visiter les zones sinistrées par Harvey, Trump demande une aide de 7,85 milliards de dollars

© Emily Kask, AFP | Le président américain Donald Trump doit se rendre, samedi 2 septembre, à Houston et Lake Charles pour rencontrer des sinistrés.

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/09/2017

Le président des États-Unis Donald Trump, qui est attendu samedi à Houston et à Lake Charles, a demandé au Congrès une aide de 7,85 milliards de dollars pour financer la reconstruction des zones sinistrées par la tempête Harvey.

Donald Trump a demandé au Congrès de débloquer une première aide de 7,85 milliards de dollars (6,6 milliards d'euros) pour financer la reconstruction des zones sinistrées par le passage de l'ouragan Harvey dans le sud des États-Unis, a annoncé, vendredi 1er septembre, la Maison Blanche.

Cette requête a été adressée par le directeur du budget de la Maison Blanche, Mick Mulvaney, au président républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan. Il s'agit, explique Mick Mulvaney dans son courrier, "d'un premier acompte sur la promesse du président d'aider les États affectés à se remettre de la tempête". "Les futures requêtes concerneront les besoins de reconstruction à plus long terme", ajoute le directeur du budget.

Harvey, qui a abordé le littoral du Texas il y a une semaine avant de stationner plusieurs jours au-dessus de la région de Houston, a provoqué des inondations dévastatrices, fait une cinquantaine de morts et plus d'un million de déplacés. Le coût de cette catastrophe est estimé en dizaines de milliards de dollars. Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a déclaré que son État pourrait avoir besoin de plus de 125 milliards de dollars (105,4 milliards d'euros).

>> À lire : Quand la disparition des gaufres sert à mesurer la violence de l'ouragan Harvey

Mick Mulvaney a de son côté invité les parlementaires à agir rapidement afin d'éviter que les discussions sur le plafond de la dette ne viennent polluer le financement des efforts de reconstruction.

La capacité d'emprunt du gouvernement fédéral pour résorber son déficit est plafonnée et seul le Congrès est habilité à relever cette limite, qui devrait être atteinte à la fin septembre selon les prévisions.

Des dizaines de milliers d'habitants toujours hébergés dans des centres d'accueil d'urgence

Le président américain, Donald Trump, doit se rendre samedi à Houston, au Texas, ainsi qu'à Lake Charles, en Louisiane, pour rencontrer des rescapés.

Ceux qui ont pu rentrer chez eux étaient confrontés au défi de retrouver leur maison abandonnée plusieurs jours, où une eau boueuse est montée jusqu'au niveau des fenêtres, voire au-dessus. Les voitures, si cruciales en Amérique, étaient souvent bonnes pour la casse, après avoir été noyées jusqu'au toit.

>> À voir sur France 24 : Ouragan Harvey, le Texas plongé dans le chaos

Et des dizaines de milliers d'habitants sont toujours hébergés dans des centres d'accueil d'urgence. La lenteur de la décrue interdit tout retour chez eux.

À Rockport, au sud-ouest de la métropole de Houston, des écoles demeuraient fermées, l'électricité coupée, des maisons penchées étaient promises à la destruction. D'autres n'étaient plus qu'un amas de débris.

"Un programme sur des années pour que le Texas puisse émerger de cette catastrophe"

À l'opposé, à Houston, les signes de retour à la vie normale se multipliaient : rétablissement du courant, reprise des réseaux de transport en commun, vastes opérations de nettoyage en cours. L'équipe vedette locale de baseball, les Houston Astros, a annoncé qu'elle serait bien opérationnelle dans la ville pour ses matches professionnels prévus samedi et dimanche contre les New York Mets.

"Le Texas est en voie de rétablissement rapide grâce à tous hommes et femmes remarquables qui ont travaillé si durement. Mais tant reste à faire", a tweeté vendredi Donald Trump.

Le retour à la normale prendra des années, a d’ailleurs averti vendredi Greg Abbott, le gouverneur républicain du Texas. "Les gens doivent comprendre que ce n'est pas un projet à court terme. Cela va être un programme sur des années pour que le Texas puisse émerger de cette catastrophe", a prévenu l'élu.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 02/09/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Quand la disparition des gaufres sert à mesurer la violence de l’ouragan Harvey

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Tempête Harvey : la solidarité s'organise alors que les évacuations se poursuivent

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Texas : double explosion dans une usine chimique du groupe français Arkema

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)