Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile et immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inquiétante disparition de jeunes filles au Nigeria

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : les étudiants contre les armes à feu

En savoir plus

Moyen-Orient

L'ONU réclame une enquête internationale sur la guerre au Yémen

© Mohammed Huwais, AFP | Des habitants de Sanaa se rassemblent, le 26 août 2017, après qu'une maison a été détruite par une frappe aérienne faisant 14 morts.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/09/2017

Dans un rapport publié mardi, le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme appelle à l'organisation d'une enquête internationale indépendante sur la guerre au Yémen, jugeant la Commission nationale pas à la hauteur de la tâche.

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a demandé mardi 5 septembre dans un rapport que soit réalisée une enquête internationale indépendante sur la guerre au Yémen.

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les droits de l'Homme (HCDH) estime que le travail d'enquête de la Commission nationale, placée sous l'autorité du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par la coalition mise en place par l'Arabie saoudite, n’est "pas impartial".

Le HCDH fait en outre remarquer que la Commission n'est pas reconnue par l'ensemble des belligérants et n'est donc "pas en mesure de fournir des rapports complets et impartiaux sur la situation".

Au moins 10 000 morts

Depuis le déclenchement, en mars 2015, de l'intervention saoudienne en soutien au gouvernement yéménite, la guerre contre les rebelles houthis, proches de l'Iran, a fait au moins 10 000 morts, dont une moitié de civils, selon des chiffres de l'ONU.

>> À lire : Le Yémen ravagé par deux ans de guerre civile sans issue

Aux victimes des combats, s’ajoutent les victimes de l’épidémie de choléra sans précédent qui frappe le pays. D'après les dernières données publiées mardi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le ministère yéménite de la Santé, la maladie a touché plus de 610 000 personnes depuis avril, dont 2 050 cas mortels. Le rythme de progression de l'épidémie s'est ralenti ces deux derniers mois, mais les autorités enregistrent encore 3 000 nouveaux cas chaque jour.

>> À lire : Catastrophe humanitaire au Yémen : "Chaque mois la situation empire"

"La réticence de la communauté internationale à demander justice pour les victimes du conflit au Yémen est une honte et contribue, à divers titres, à l'horreur permanente qui sévit dans le pays", a dénoncé Zeid Ra'ad Al Hussein.

Le HCDH a appelé les 47 États membres du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, qui se réunissent à partir de la semaine prochaine à Genève, à se pencher sur les atrocités commises au Yémen, qualifiées de "catastrophe entièrement imputable à l'homme".

Avec AFP et Reuters

Première publication : 05/09/2017

  • YÉMEN

    Yémen : un hôtel proche de Sanaa touché par des raids de la coalition arabe

    En savoir plus

  • YEMEN

    Yémen : plus d’un demi-million de cas de choléra en 4 mois

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Une cinquantaine de migrants "délibérément noyés" près du Yémen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)